Actu d'ailleurs

Paradoxe en Egypte : les Français et les Allemands s’en vont, les Britanniques restent

Paradoxe en Egypte : les Français et les Allemands s’en vont, les Britanniques restent

Marchant sur les traces de la Tunisie, le pays des Pharaons a entamé sa propre révolution. Aux mêmes causes les mêmes effets, l’Egypte se vide de ses touristes à  cause du soulèvement de son peuple contre le régime en place. Les tour-opérateurs occidentaux ont donc été nombreux à  rapatrier leurs clients mais certains continuent de vendre la destination.

France

L’association des tour-opérateurs français (CETO) a demandé à  ses membres de suspendre tous les départs jusqu’au 7 février 2011 dans le meilleur des cas. « Les clients pourraient demander un report sans frais de leur voyage, soit à  une date ultérieure soit vers une autre destination en payant la différence si besoin est ». Le CETO a précisé que ses membres n’avaient quasiment plus de clients en Egypte en dehors des stations balnéaires de la Mer Rouge, où le calme règne toujours contrairement aux grandes villes telles que Le Caire, Alexandrie ou Suez. Même calme apparent pour les touristes en croisière sur le Nil.Selon Air Journal, le Club Méditerranée, Look Voyages ou Fram organisent des vols depuis Taba et Hurghada. Marmara de son côté a déclaré que ses clients qui avaient réservé un départ d’ici dimanche pourraient reporter leurs vacances sans frais jusqu’à  fin octobre, vers l’Egypte ou en payant la différence vers une autre destination.

Angleterre

En Grande-Bretagne, le comportement des T.O est à  l’exact opposé, le Foreign office ayant seulement déconseillé tout déplacement dans des villes comme Le Caire, Alexandrie et Suez, sans toutefois demander aux ressortissants britanniques de quitter le pays selon l’AFP.Tui Travel et Thomas Cook multiplient les promotions pour des séjours balnéaires. Thomas Cook proposait pour 295 livres (environ 340€) par personne, un séjour d’une semaine, vol compris, dans un 4 étoiles au bord de la Mer Rouge d’après des chiffes de l’Echo Touristique. Pour 89 livres l’aller (104 €), son concurrent Tui Travel proposait plusieurs vols aujourd’hui à  destination de Charm el-Cheikh, au départ de Manchester, Norwich ou Londres-Gatwick. Une quinzaine de vols est planifiée d’ici la fin de semaine.

 Allemagne

Tous les départs vers l’Egypte sont annulés y compris sur la Mer Rouge non concernée par les troubles. Tui Deuschland et Thomas Cook AG par exemple ont par conséquent suspendu tous leurs vols jusqu’au 14 février au moins. Les clients de ces T.O pourront reporter leur voyage vers une autre destination sans frais avant la fin février. 1,2 million d’Allemands visitent l’Egypte en moyenne.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.