Fil info

Levée partielle des restrictions de voyages pour les Belges

Levée partielle des restrictions de voyages pour les Belges

Pour les professionnels du tourisme en Tunisie, c’est une véritable bouffée d’oxygène: la Belgique a décidé de lever partiellement les restrictions de voyage qu’elle imposait à ses ressortissants désireux de se rendre en  Tunisie. « Les voyageurs belges peuvent se rendre en Tunisie sur l’axe côtier Mahdia-Monastir-Sousse-Hammamet-Nabeul-Tunis-Bizerte, à la condition d’observer la prudence recommandée », selon les derniers conseils de voyage mis à jour aujourd’hui sur le site web du ministère belge des Affaires étrangères.

Les voyages non essentiels demeurent déconseillés sur le restant du territoire tunisien, tandis que les déplacements sont formellement déconseillés dans les zones frontalières avec l’Algérie à l’ouest de l’axe Tabarka-Jendouba-Le Kef-Kasserine-Gafsa-Tozeur, et dans les zones frontalières avec la Libye au sud de l’axe Tozeur-Kébili-Matmata-Médenine-Zarzis, lit-on dans un communiqué de l’ambassade et ce au grand dam des opérateurs du tourisme et des habitants de ces régions pour qui le tourisme constituait une source de revenu fondamentale.

« Le voyageur devra choisir judicieusement un lieu de séjour qui a pris les mesures nécessaires pour sécuriser ses clients. Les déplacements nocturnes hors des établissements hôteliers dans des lieux d’affluence sont à éviter, de même que les déplacements de nuit hors des grands axes routiers », d’après les conseils donnés aux voyageurs belges.

Tout en recommandant la plus grande vigilance, les autorités belges mettent en garde contre la probabilité que d’autres événements sécuritaires de nature terroriste se produisent. Selon eux, «les risques liés aux activités des réseaux terroristes jihadistes persistent, notamment en raison du retour en Tunisie d’anciens combattants de Daech».

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.