Fil info

Le tourisme, J+1 après les poissons d’avril

Le tourisme, J+1 après les poissons d’avril

Au lendemain du 1er avril, un constat ressort : le tourisme a inspiré la presse pour concocter des poissons d’avril et bien évidemment celle qui traite du secteur avant toute chose.

Dans une conjoncture où il n’y a pas lieu d’être particulièrement d’humeur en ce moment, les médias ont plutôt voulu décrisper les visages et assurer une tradition bien ancrée notamment dans la presse occidentale. Un sport auquel se mettent également de plus en plus chaque année des médias tunisiens.

Le journal français Le Quotidien du Tourisme annonçait hier le départ du président du SNAV (Syndicat national des agences de voyages). « C’est avec grande surprise que nous avons appris, en marge du workshop annuel de Manor, la démission de Jean-Pierre Mas à la tête du Snav pour se consacrer à une carrière d’écrivain ».

Mais le fait est que la Tunisie a également inspiré la presse étrangère. Le site de nos confrères belges PagTour annonçait hier en Une que l’ONTT avait décidé de les racheter. « L’Office national du Tourisme tunisien s’est officiellement porté acquéreur de PagTour : le marché, dont le montant n’a pas été révélé, a été négocié dans le plus grand secret lors du Salon des Vacances, à l’occasion de la visite de Mme Wahida Jaiet, directrice générale du ministère du Tourisme tunisien » expliquait le journal en ligne.

Quant à notre article intitulé « 271 hôtels vont devoir changer de nom avant la fin du mois », il a enregistré un nombre extraordinaire de commentaires et de réactions. Si dans l’ensemble, le sens de l’humour a prévalu, certains esprits chagrins n’ont pas hésité à nous critiquer, quelquefois de manière agressive. Surprenant, d’autant plus qu’il s’agissait de personnes n’ayant aucun lien avec le tourisme professionnellement parlant. Ce qui ne nous a pas empêchés de dormir la nuit passée sur nos deux oreilles, ni au secteur de se relever ce matin sans encombres.

Ce que nous avons retenu cependant, c’est que de nombreuses personnes de bonne foi ont véritablement cru à notre canular. En témoigne le nombre extraordinaire d’appels que nous avons reçus pour obtenir la confirmation de la nouvelle de vive voix. Pire encore, une radio de la place l’a même repris en tant qu’information dans son flash de 18h00 ! Nous n’en demandions pas tant.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.