Flash info

L’APAL prévient: menace sur le littoral touristique tunisien

L’APAL prévient: menace sur le littoral touristique tunisien

Les structures touristiques installées sur les zones côtières risquent de connaître un sort très inquiétant d’ici 2050 à cause du danger de la submersion qui mettrait en péril le produit touristique principal de la Tunisie, à savoir le balnéaire.

Une récente étude de l’APAL (Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral) prévoit l’élévation du niveau de la mer de façon à menacer plusieurs zones côtières du littoral tunisien.

Causée par le réchauffement climatique, la fonte des glaces aux pôles Nord et Sud va submerger de 25 cm le littoral tunisien à l’horizon 2050. Ceci causera la submersion de 16 mille hectares de terres au niveau du Golfe de Hammamet, de Ghar El Melh, de l’île de Djerba et celle de Kerkennah, ainsi qu’au niveau du Delta de la Medjerda.

Par ailleurs, 21% des côtes du pays seront exposées à une forte menace d’érosion, particulièrement celles de Tunis, Hammamet, Djerba, Kerkennah, Sfax, Monastir, Bizerte et Sousse. En conséquence, certains hôtels et structures touristiques risqueront de fermer leurs portes au cours des prochaines années. Ce qui nécessite de prendre au sérieux cet épineux problème en vue de minimiser ses répercussions négatives sur l’activité touristique dans les régions précitées.

 

 

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.