Fil info

Bizerte: le tourisme titube aussi

Bizerte: le tourisme titube aussi

A l’image de toute la destination, le tourisme à  Bizerte n’est pas au mieux de sa forme. La semaine écoulée a été marquée par des incidents qui ont abouti à  la destruction totale notamment du restaurant touristique l’Eden sur la Corniche. Les hôtels Jalta et Sidi Salem, ciblés par les manifestants, ont été épargnés grâce à  l’intervention des forces de sécurité conjointes, police et armée. Ces troubles intervenaient suite à  la mort d’un adolescent la veille poignardé par des voleurs qui en voulaient à  sa motocyclette.
Au-delà  de ce fait divers déplorable, la capacité hôtelière de la région stagne encore. Les travaux de la future Marina Cap 3000 ont repris mais c’est le projet Cap Blanc Resort qui semble aujourd’hui tombé à  l’eau. Car si l’on se réfère au calendrier initial, rien absolument n’a été engagé à  ce jour et ses promoteurs n’ont pas redonné le moindre signe de vie.
Sur la Corniche, l’hôtel Valtur El Kébir n’ouvrira pas ses portes pour la première fois cet été à  cause de la crise aigue qui sévit sur le marché italien. Quant à  l’hôtel Nador, il demeure encore fermé à  cause d’un litige foncier.

L.B.S.
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.