Ministère du Tourisme : une femme meneuse d’Hommes ? Reviewed by Momizat on . Non seulement c'est une première dans la mesure où jamais une femme n'avait occupée ce poste en Tunisie, mais en plus, sa désignation le 26 janvier 2014 a pris Non seulement c'est une première dans la mesure où jamais une femme n'avait occupée ce poste en Tunisie, mais en plus, sa désignation le 26 janvier 2014 a pris Rating:
Accueil » Les people » Ministère du Tourisme : une femme meneuse d’Hommes ?

Ministère du Tourisme : une femme meneuse d’Hommes ?

Non seulement c’est une première dans la mesure où jamais une femme n’avait occupée ce poste en Tunisie, mais en plus, sa désignation le 26 janvier 2014 a pris à  contre-pied tous les pronostiqueurs : Amel Karboul sera la nouvelle ministre du Tourisme dans le gouvernement Mehdi Jomaâ dévoilé officiellement hier (et s’il est approuvé par l’ANC). Bien qu’elle ne soit pas issue de la sphère touristique comme le souhaitaient les professionnels du secteur, Amel Karboul semble bénéficier de préjugés favorables, en attendant de la juger sur ses premières actions. Son profil, inattendu à  ce poste, laisse penser que le chef du gouvernement ne l’a certainement pas placée là  sans un objectif précis, celui de revoir à  la base les process du secteur et la manière avec laquelle il est abordé depuis toujours dans le pays et dont le modèle s’effrite de toute évidence d’année en année.

Née en 1973, Amel Karboul est consultante en développement organisationnel. Elle est à  la tête de « Change, Leadership & Partners », un cabinet qu’elle a créé en 2007 (après une longue expérience professionnelle en Europe et aux Etats-Unis), qui agit entre Tunis, Londres et Cologne et qui est spécialisé dans la mise à  niveau du leadership, la mise en place de stratégies de changements et la conception de politique innovatrice et optimisation du travail d’équipe. Dans la fiche de présentation de sa société, on la décrit comme « fascinée par les mouvements mondiaux et la culture universelle ainsi que par les grands courants qui influent sur le leadership ».

Va-t-elle donner un grand coup de pied dans la ruche touristique pour remettre toute la filière à  l’œuvre ? On peut en tout cas l’espérer, d’autant plus que son CV est bien garni et qu’elle parlerait au moins 4 langues parfaitement (français, arabe, anglais et allemand), outre de bonnes notions d’espagnol et de grec, ce qui va sans aucun doute favoriser un contact direct plus percutant avec les prescripteurs du voyage qui font la pluie et le beau temps sur la Tunisie touristique.

Titulaire d’une maîtrise en Génie Mécanique de l’Université de Karlsruhe, en Allemagne, elle a ensuite effectué son 3e cycle aux Etats-Unis dans le domaine de l’économie.

A l’annonce de sa nomination, une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux dans laquelle on la voit dans ses œuvres au cours d’une formation au profit d’une compagnie aérienne européenne, où elle s’adresse à  son auditoire dans un anglais parfait et dans un style qui confirme que cette femme est de toute évidence une meneuse d’Hommes.

En attendant, ce sont sans aucun doute ses deux filles Chedlya et Leïla qui doivent être fières de leur maman.

Son prédécesseur, Jamel Gamra, aura occupé le poste 10 mois et demi.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page