L’italien Going dans la tourmente touristique tunisienne Reviewed by Momizat on . L'opérateur touristique italien Going subit de plein fouet les retombées de la crise tunisienne. Les deux hôtels qu'il loue, l'Iliade à  Djerba et le Kélibia Be L'opérateur touristique italien Going subit de plein fouet les retombées de la crise tunisienne. Les deux hôtels qu'il loue, l'Iliade à  Djerba et le Kélibia Be Rating: 0
Accueil » Fil info » L’italien Going dans la tourmente touristique tunisienne

L’italien Going dans la tourmente touristique tunisienne

L’opérateur touristique italien Going subit de plein fouet les retombées de la crise tunisienne. Les deux hôtels qu’il loue, l’Iliade à  Djerba et le Kélibia Beach, sont actuellement fermés. A Djerba, l’établissement va de toute évidence rester portes closes cette année pour des raisons commerciales au vu de la situation du marché italien et l’absence totale de réservations. Avec la société propriétaire de l’établissement, Going tente à  l’heure actuelle de renégocier le loyer de l’hôtel se fondant sur la « force majeure », mentionnée dans l’un des articles du contrat liant les deux parties.

A Kélibia, outre les difficultés commerciales, s’ajoutent des problèmes d’ordre sociaux. En début de semaine, l’entrée principale de l’hôtel a été bloquée pendant deux jours avant qu’elle ne soit finalement forcée et l’établissement envahi par un groupe de personnes parmi lesquelles d’anciens employés ayant travaillé en tant que saisonniers l’été dernier et qui exigent aujourd’hui d’être réintégrés. Il a fallu l’intervention de l’armée nationale pour réussir à  les déloger. La situation demeure malgré tout très tendue car une quinzaine d’employés menace encore d’organiser un sit-in à  l’entrée de l’hôtel si ses revendications ne sont pas prises en considération. Celles-ci portent aussi sur la titularisation des salariés contractuels. Or, sur le plan règlementaire, il semblerait que ces employés aient moins de 48 mois d’ancienneté. L’inspection du travail de Kélibia tente aujourd’hui de jouer les médiateurs pour que l’hôtel titularise ceux qui auraient déjà  40 mois d’ancienneté.

Contactée par DestinationTunisie, la direction de Going a tenu à  souligner que 120 personnes sont maintenues à  leurs postes au sein des deux hôtels malgré la conjoncture. Face à  la situation qui prévaut, Mondher Koubaâ, directeur résident de Going, estime « qu’il y a actuellement une perte de sens qui pourrait engendrer la destruction totale du secteur et que l’opinion publique doit être informée de la gravité de la situation qui est sans espoir ». La direction de Going évoque également des menaces en tous genres destinées à  nuire à  sa réputation et déplore le manque de soutien de l’administration régionale dans l’affaire.

L’opérateur italien ne veut cependant pas jeter l’éponge mais prévient que sa patience a des limites. La société, qui appartient au groupe Bluholding-Bluvacanze, contrôlant un réseau de 1100 agences de voyages en Italie, n’exclut pas de « déménager et d’aller chercher d’autres marchés à  l’étranger ». En attendant, le Kélibia Beach reste fermé par crainte des menaces de sit-in.

H.H

Commentaire

comments

Laisser un commentaire