Hend Chaouch, ou comment promouvoir l’image du tourisme différemment Reviewed by Momizat on . On pourrait la qualifier d’ambassadrice du tourisme tunisien à 4 roues tant elle véhicule l’image d’une Tunisie ouverte, plurielle, où la femme prend part sans On pourrait la qualifier d’ambassadrice du tourisme tunisien à 4 roues tant elle véhicule l’image d’une Tunisie ouverte, plurielle, où la femme prend part sans Rating: 0
Accueil » Portraits » Hend Chaouch, ou comment promouvoir l’image du tourisme différemment

Hend Chaouch, ou comment promouvoir l’image du tourisme différemment

On pourrait la qualifier d’ambassadrice du tourisme tunisien à 4 roues tant elle véhicule l’image d’une Tunisie ouverte, plurielle, où la femme prend part sans complexe aux compétitions sportives même les plus machos.

Hend Chaouch est partie à l’assaut ce weekend de la 36ème édition du Rallye du Chott. Pour elle, il s’agit d’une course supplémentaire à ajouter à son palmarès bien garni depuis 21 ans. Mais pour la Tunisie touristique, sa présence à cette compétition organisée par un Allemand (Jorg Schumman) et qui enregistre la participation de compétiteurs essentiellement européens, est à elle seule un motif de fierté d’une part mais aussi un coup de com dont la Tunisie touristique a bien besoin.

« Ce Rallye du Chott, s’il réussit comme ça a toujours été le cas, ne manquera pas de drainer des milliers de touristes, des aventuriers, des amoureux du désert, de la découverte et des beaux paysages qu’offre notre pays, des paysages aussi divers qu’intéressants allant des dunes aux canyons, aux oueds, aux belles plaines, aux oasis et palmeraies car oui, notre beau pays c’est tout ça et plus encore » a affirmé Hend lors de sa conférence de presse d’avant-course. Preuve que l’aspect touristique demeure incontournable dans sa démarche.

Rendre à Jorg ce qui appartient à Jorg

Le Rallye du Chott a lieu cette année du 22 au 28 octobre sur 3100 kilomètres, 1935 kilomètres de spéciales (chronométrées) et passe par Mahdia, Douz, Ksar Ghilane, Tataouine et el Hwidhat.

« L’organisateur allemand Jorg Schumann que je félicite pour sa persévérance et pour son amour pour la Tunisie mérite tout notre respect et notre reconnaissance car il persiste et signe sa présence chez nous car il croit dur comme fer en nous, c’est donc à nous de lui renvoyer l’ascenseur en l’aidant à réussir à faire de ce rallye vieux de 35 ans un rallye encore plus grand, un rallye incontournable et un miroir de notre beau pays » plaide encore Hend Chaouch qui n’en démord pas quand il s’agit de tourisme, un secteur qu’elle connait de très près pour y avoir exercé de longues années durant.

Lors de sa conférence de presse (ci-dessus), elle a insisté auprès des représentants des médias pour dire  à quel point sa conviction est grande dans le fait que «l’avenir touristique et sportif du pays est étroitement lié, non plus au tourisme classique comme ce fût le cas pendant longtemps, mais au tourisme sportif et de l’événementiel; et quoi de mieux que des rallyes ou d’autres événements -comme l’organisation de la Coupe du Monde de mini-foot par exemple- pour envoyer des messages forts de la bonne santé du pays? Il faut y croire, positiver et œuvrer dans le bon sens, mettons en exergue nos valeurs, nos principes, notre beau pays, faites de telle sorte que ceux qui vous lisent veuillent visiter notre belle Tunisie, nationaux et internationaux ». Les professionnels de la communication touristique n’auraient pas trouvé meilleure formule.

D.T

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page