Fil info

7 millions de golfeurs en Europe, 0,01% en Tunisie

7 millions de golfeurs en Europe, 0,01% en Tunisie

Il existerait en Europe 7 millions de golfeurs selon le chiffre avancé par le ministère du Tourisme. Seuls 70.000 parmi eux font le déplacement annuellement en Tunisie pour venir tester ses green fees. Au même titre que la situation touristique générale, le secteur golfique est en crise dans le pays. Les directeurs des parcours de golf se sont retrouvés la semaine dernière autour d’une table avec le ministre du Tourisme, Jamel Gamra, et son chef de cabinet, Hassan Ghnia, lui-même ancien PDG d’une entreprise de golf, pour débattre d’une situation peu reluisante pour le secteur. Omar Cherif, président de l’Association des managers de golf de Tunisie, a indiqué, lors de la réunion, que le golf, qui a le mérite d’étaler la saison touristique, génère en moyenne 60 millions de dinars hors transport aérien, entraîne 700 emplois directs et procure 350 000 nuitées dans les hôtels 4 et 5 étoiles qui génèrent des recettes hôtelières de 43 millions de dinars.

Les handicaps dont souffre le secteur, qui a accusé une baisse de 30% en 2012, portent aujourd’hui sur le transport aérien défaillant sur plusieurs foyers golfiques européens dont le marché scandinave, la mauvaise qualité des eaux d’arrosage fournie par l’ONAS et sur les lacunes d’ordre promotionnel.

Pour Nabil Bziouich, président directeur général de la société Promo-Golf, la filière se doit de se situer au cœur de l’œuvre de diversification de l’offre étant donné qu’elle permet de compenser les déficits enregistrés en basse saison touristique. Sur les dix parcours de golf actuellement opérationnels, seuls quatre fonctionnent d’une manière satisfaisante, a déclaré le responsable, faisant remarquer qu’au delà  des objectifs fixés sur le long terme en matière de développement de la filière, il est aussi nécessaire de sauvegarder le patrimoine déjà  existant.

Au terme de cette rencontre, les directeurs généraux des golfs de Tunisie ont été invités à  présenter des dossiers comportant des propositions concrètes se rapportant au transport aérien, à  la qualité des eaux d’arrosage des golfs et à  des plans de promotion à  court terme. Lesquels propositions seront examinées dans un délai de 15 jours a assuré le ministère du Tourisme. Affaire à  suivre donc de près.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.