Portraits

Ministère du Tourisme: Feriel Gadhoumi à la tête d’une nouvelle cellule de réflexion stratégique

Ministère du Tourisme: Feriel Gadhoumi à la tête d’une nouvelle cellule de réflexion stratégique


Au ministère du Tourisme, la crise actuelle du secteur n’empêche pas de regarder vers l’avenir. Une nouvelle « Cellule de réflexion stratégique » vient d’être mise en place à la demande du ministre Mohamed Ali Toumi. Feriel Gadhoumi en assurera le pilotage.

Elle a été choisie pour faire partie de la nouvelle Task Force mise en place par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi. Feriel Gadhoumi, docteur en Marketing spécialisée dans le branding touristique, va diriger la nouvelle « Cellule de réflexion stratégique » dont l’objectif est de regarder vers l’avenir pour établir précisément une « Vision 2035 » pour le tourisme tunisien.

Cette cellule, qui compte 10 personnes, a entamé son travail début juillet sans pour autant démarrer à zéro. Car par le passé, de nombreuses actions positives avaient été engagées sans en assurer le suivi et la continuité.

Le travail va donc reprendre (et être ajusté si nécessaire) par exemple sur la Vision 3+1 qui avait été déployée à l’époque de la ministre Amel Karboul en 2014. Par ailleurs, les résultats des Assisses du tourisme de l’année 2017 seront également ressortis de leurs cartons, dépoussiérés et remis à l’ordre du jour.

« Nous allons faire du benchmarking pour faire ressortir des statistiques car il est nécessaire de disposer  avant tout d’un bon système » précise Feriel Gadhoumi.

##gl##

Concrètement, trois grands axes animeront la cellule: diversification, digitalisation et tourisme durable.

La diversification portera sur l’offre et la demande en cherchant à créer de la demande sur les différents produits, que ce soit le culturel, le sport, la plaisance… Ensuite, le tourisme domestique ou comment le développer et le gérer comme tout autre marché, et également le tourisme de voisinage (Algérie et Libye).

Quant au volet digitalisation, il s’agira d’un axe transversal qui fera l’objet de réflexions poussées et continues.

Pour ce qui est du tourisme durable, ce sera plus encore un volet à déployer car étant une obligation de l’OMT qui fait que la Tunisie se devra de s’aligner aux nouvelles recommandations qui prônent la préservation des populations locales qui doivent également promouvoir leur destination et être impliquées dans le système.

Un travail en profondeur pour ne plus agir au jour le jour au gré des crises qui secouent le secteur mais anticiper aussi sur les nouvelles orientations qui feront le tourisme de demain pour que le secteur en Tunisie se remette vite en selle.

H.H

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.