Fil info

Le courrier incendiaire de ‘People Fly’ à l’endroit des autorités tunisiennes

Le courrier incendiaire de ‘People Fly’ à l’endroit des autorités tunisiennes

Andrea Caldart est furieux et ne se prive pas de le faire savoir. Le président de la plateforme italienne de voyage People Fly, qui agit comme broker aérien, a transmis un courrier à la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Selma Elloumi Rekik, dans lequel il ne mâche pas ses mots.

Caldart annonce en effet dans ce courrier diffusé à plusieurs rédactions et à l’ambassade d’Italie en Tunisie qu’il a décidé d’annuler les vols programmés au départ de Cagliari vers Tunis et Tabarka et destinés à des touristes chinois effectuant des voyages combinés Italie/Tunisie.

People Fly pointe du doigt la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) qui -selon nos informations- ne lui aurait pas accordé de droit de trafic sur la Tunisie étant donné qu’il ne s’agit pas d’un T.O en bonne et due forme (ce qui l’autoriserait à faire du charter) et encore moins d’une compagnie aérienne régulière (ce qui l’obligerait à se conformer aux accords aériens entre les deux pays).

Toutefois, le président de la plateforme de voyage adresse à mots à peine voilés à la ministre du Tourisme des reproches pour n’avoir pas permis à People Fly d’opérer ses vols malgré les promesses qu’elle lui aurait faites lors d’une réunion le 6 juillet en présence de l’ambassadeur d’Italie en Tunisie. Dans ce même courrier (au français approximatif), Andrea Caldart déclare :«vous nous aviez rassuré de votre discours de nous laisser les autorisations nécessaires de mener à bien notre travail ». Plus encore, le responsable rappelle à qui veut bien l’entendre que lors du passage de Dorina Bianchi, la secrétaire d’Etat italienne au Tourisme en Tunisie le 17 juillet dernier, l’initiative de People Fly avait été abordée et relayée par la presse italienne.

People Fly a été créée il y a 3 ans et est basée à Cagliari en Sardaigne. Courtier en voyage, son modèle économique repose sur la vente de billets en ligne et de séjours BtoB et BtoC selon le concept du « transporteur virtuel » pour le compte de transporteurs européens vers Paris, Bucarest, Vilnius, Barcelone, Valence, Budapest mais également vers l’intérieur de l’Italie.


 

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.