Cet été, ils feront la pluie et le beau temps du tourisme allemand sur la Tunisie  Reviewed by Momizat on . Ils contrôlent à eux seuls l’essentiel des arrivées touristiques allemandes sur la Tunisie : Thomas Cook (163.000 clients), Der Touristik (136.000 clients) puis Ils contrôlent à eux seuls l’essentiel des arrivées touristiques allemandes sur la Tunisie : Thomas Cook (163.000 clients), Der Touristik (136.000 clients) puis Rating: 0
Accueil » Fil info » Cet été, ils feront la pluie et le beau temps du tourisme allemand sur la Tunisie 

Cet été, ils feront la pluie et le beau temps du tourisme allemand sur la Tunisie 

Ils contrôlent à eux seuls l’essentiel des arrivées touristiques allemandes sur la Tunisie : Thomas Cook (163.000 clients), Der Touristik (136.000 clients) puis, à moindre échelle, FTI (52.000 clients) et TUI (environ 31.000 clients). En ce début d’année cependant, le taux de réservations pour l’été 2015 demeure chez eux en deçà de la moyenne habituelle. Inquiétant ? Mohamed Saïdi, représentant de l’ONTT en Allemagne, se veut au contraire rassurant à ce propos : « Il y a certes une lenteur mais elle touche toutes les destinations, ce n’est pas dramatique ». Ce qui laisse penser que le last minute sera encore une fois cette année prépondérant.

Tunisair lâchée par son partenaire

Dans un environnement en perpétuelle évolution, où le packaging dynamique surfe sur la vague de l’Internet, les voyagistes allemands adaptent leur stratégie selon les destinations en faisant peu de cas des sentiments. La compagnie Tunisair en sait d’ailleurs quelque chose. Son partenaire pourtant historique Thomas Cook a décidé de réduire ses capacités aériennes avec le transporteur public de… 91%, passant de 39.000 passagers en 2014 à… 4000 pour l’été 2015. Une décision qui ne devrait pas contribuer à améliorer la situation de Tunisair sur un marché qui était déjà en recul de 2% en 2014 par rapport à 2013.

Cependant, les clients perdus par la compagnie tunisienne ne le seront pas pour tout le monde puisqu’il ne s’agit pas d’annulations, mais d’un report sur une autre compagnie aérienne, en l’occurrence Condor (qui n’est autre qu’une filiale de Thomas Cook) qui se chargera d’acheminer ses propres touristes sur la Tunisie.

A l’occasion du dernier salon ITB à Berlin, les responsables de Thomas Cook n’ont pas mâché leurs mots. Rencontrant la nouvelle ministre du Tourisme, Selma Elloumi-Rekik, en présence des présidents des fédérations professionnelles notamment, ils ont, sans ambages ni détour, fait part de leur totale insatisfaction par rapport à la qualité des services dans les hôtels et à la situation environnementale de certaines zones touristiques.

Des hôtels labellisés

Pour faire face aux problèmes de qualité mais aussi pour avoir la main mise sur la gestion des chambres, les opérateurs allemands prennent de plus en plus d’hôtels en location en Tunisie, ou, à défaut, y développent des labels liés à des concepts nés des attentes de leurs clients. La démarche la plus prononcée sur le marché tunisien est sans aucun doute celle du groupe TUI qui, à travers une filiale tunisienne dénommée Magic Hotels & Resorts, a loué une douzaine d’hôtels sur le long-terme (les contrats portent sur 10 ans). « Nous pratiquons sur ces hôtels des prix plus élevés que la moyenne sans bradage, et l’argent reste en Tunisie » souligne à ce propos Mossaab Battikh, directeur général de Magic Hotels & Resorts.

« Aujourd’hui, le taux de satisfaction de nos clients est de plus en plus élevé grâce aux standards étrangers que nous avons mis en place ». Les clients ne sont certes pas tous Allemands mais les trois quarts sont fournis par le groupe TUI. Magic Hotels & Resorts dispose aujourd’hui d’une capacité de 12.000 lits grâce à ses 4 hôtels à Djerba, autant à Hammamet, ainsi que 2 établissements qu’elle loue à Sousse.

Le groupe TUI a annoncé par ailleurs sa décision de revenir à Djerba à travers la location d’un établissement qui portera l’enseigne Robinson lors de sa réouverture. Le voyagiste a également repris ses vols avec sa compagnie aérienne TUI Fly vers Enfidha après avoir boudé la destination depuis 2011.

Thomas Cook va, de son côté, développer son concept « Sun Conect » à Monastir (sur le One Resort) tandis que Der Touristik met en place un « Cooee » à compter du 1er mai à Djerba (sur le Vincci Helios) et que les hôtels Miramar à Djerba vont passer en franchise « Sentido » (marque de Thomas Cook).

La millionième touriste, il y a un siècle…

C’était en 2000. La Tunisie accueillait son millionième touriste allemand. L’heureuse élue, Renate Mai, était alors reçue en grandes pompes à l’aéroport Tunis-Carthage par le ministre du Tourisme d’alors, Slaheddine Maaoui, et Adel Boussarsar, en sa qualité de réceptif du T.O TUI à l’époque avec lequel était venue la cliente. Renate Mai, star d’un jour, est restée fidèle à la Tunisie. Aujourd’hui à la retraite, elle se consacre avec son mari à l’organisation de petits groupes de voyages. Elle a déjà apporté 4000 clients à la Tunisie !

 

Renate Mai et son époux entourant Kerima Nouira (ONTT Francfort)

 

Mais on est loin de cette belle époque. En 2014, on a compté en Tunisie 425.000 touristes allemands. C’est-à-dire qu’en 15 ans, la destination a perdu 60% de sa clientèle. Du côté de l’ONTT Francfort, on explique que cette situation est due à « l’émergence d’autres destinations balnéaires dans le même segment de marché (comme la Turquie, la Croatie, la Bulgarie, l’Egypte), la dégradation du rapport qualité / prix entrainant une dégradation de l’image et le manque d’attractivité de la destination ».

Cependant, l’effondrement du marché date précisément de 2002 suite à l’attentat de la synagogue de Djerba qui fit des victimes essentiellement allemandes. Le tourisme tunisien ne s’est finalement jamais relevé de cette épreuve. Et tandis que pendant plusieurs années, la Tunisie s’est vantée d’être une destination famille par excellence au départ du marché allemand, une étude a démontré que seuls 19% des Allemands la percevaient justement comme une destination de famille contre 21% en France, 22% en Grande Bretagne et 23% en Italie. Plus grave encore : selon une étude récente commandée par l’ONTT, les touristes allemands seraient les moins satisfaits de leurs vacances en Tunisie avec 54% d’opinions défavorables.

 H.H  (reportage à Berlin)

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page