Affaire Amilcar : les vrais dessous du dossier Reviewed by Momizat on . L'hôtel Amilcar, propriété de la centrale syndicale UGTT, fermé depuis 2008 et en état de délabrement, vient d'être repris par le groupe Jenayah de Sousse. L'in L'hôtel Amilcar, propriété de la centrale syndicale UGTT, fermé depuis 2008 et en état de délabrement, vient d'être repris par le groupe Jenayah de Sousse. L'in Rating:
Accueil » Fil info » Affaire Amilcar : les vrais dessous du dossier

Affaire Amilcar : les vrais dessous du dossier

L’hôtel Amilcar, propriété de la centrale syndicale UGTT, fermé depuis 2008 et en état de délabrement, vient d’être repris par le groupe Jenayah de Sousse. L’information a été publiée dans quelques médias au cours des dernières semaines, sauf que dans l’affaire, certaines zones d’ombre demeuraient encore. De source proche du dossier, Destination Tunisie a appris que ce sont les actionnaires français qui avaient conclu un contrat de location de 35 ans renouvelable tacitement (durée totale 70 ans) avec option et droit préférentiel d’achat de l’assiette foncière composant l’hôtel qui ont finalement cédé leur société à  la Compagnie Tunisienne de Développement Touristique (C.T.D.T), dirigée par Omar Jenayah, propriétaire entre autre de l’hôtel Mövenpick Sousse.

Du côté de l’UGTT, on ne peut que se féliciter de ce changement dans l’actionnariat de la société locataire dans la mesure où il a permis de débloquer la situation des arriérés de salaires, de loyer et les dettes envers la CNSS et les impôts. Cette issue finalement heureuse vient résoudre un dossier épineux que la centrale syndicale trainait comme un boulet depuis plusieurs années.

En attendant, l’hôtel, situé sur un site stratégique de la banlieue Nord de Tunis, ente le palais présidentiel de Carthage et le port de plaisance de Sidi Bou Saïd, est en plein travaux (photo) pour être totalement rénové avant de rouvrir ses portes. Deux des plus prestigieuses enseignes internationales (spécialisées dans la gestion des hôtels de grand luxe) seraient actuellement en compétition pour l’exploitation de l’établissement. La C.T.D.T devrait mettre fin au suspens en annonçant avant la fin du mois le nom de l’enseigne retenue. Des franchises internationales dans la restauration et l’animation sont aussi en négociations pour placer leurs enseignes dans certains points de vente de cet hôtel qui semble parti pour se transformer en palace de standing international.

D.T

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page