PCR-tunisie-test
Flash info

Tests PCR trafiqués, une menace pour les voyageurs en provenance de Tunisie

Tests PCR trafiqués, une menace pour les voyageurs en provenance de Tunisie

PCR-tunisie-test

Face à l’augmentation des tests PCR trafiqués détenus par certains passagers en provenance de Tunisie, plusieurs pays auraient menacé de stopper leurs liaisons aériennes.

Selon plusieurs sources concordantes, de plus en plus de passagers en provenance de Tunisie se seraient présentés ces dernières semaines aux frontières de pays étrangers munis de tests PCR négatifs trafiqués. S’il est impossible de chiffrer le taux de faux tests découverts, il n’en demeure pas moins que cette pratique pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur l’activité voyage déjà très fortement touchée par la crise du Covid.

Les compagnies aériennes estiment ne pas avoir la possibilité de détecter si le test présenté par un passager au départ est un vrai ou un faux et ne peuvent par conséquent lui refuser l’embarquement. C’est à l’arrivée aux contrôles sanitaires ou de police que les failles auraient été repérées.

En réalité, il semblerait qu’il existe deux types de contrefaçon: il y aurait des tests PCR dont les noms auraient été modifiés par manipulation informatique, mais il y aurait également de « vrais-faux » tests au résultat négatif délivrés par complaisance.

Face à ce phénomène international et qui n’est pas propre à la Tunisie, certaines destinations auraient brandi la menace de stopper leurs liaisons aériennes avec tout pays ne contrôlant pas rigoureusement l’émission de ses tests PCR ou ne traquant pas ces faussaires d’un nouveau genre.

Interrogés par Destination Tunisie, certains professionnels du voyage estiment que le coût élevé du test RT-PCR en Tunisie est la cause principale de ce trafic, mais que les urgences à voyager sans pouvoir attendre les résultats constituent également un second facteur expliquant ce phénomène.

Devant cette menace qui est également d’ordre sanitaire, plusieurs pays auraient pris des mesures en imposant une traçabilité digitale obligatoire aux tests RT-PCR ou en imposant notamment l’usage du QR Code, facile à mettre en application et impossible à trafiquer.

D.T

Article du Washington Post sur le même sujet

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.