Flash info

Fait divers : le TRE à  qui on a subtilisé 10 milliards

Fait divers : le TRE à  qui on a subtilisé 10 milliards

Il avait pour ambition de lancer un méga-projet touristique dans la région de Sousse. Un Tunisien résident en Suisse, membre d’un groupe commercial koweïtien, avait déposé une demande au ministère du Tourisme pour acquérir un terrain à  caractère touristique à  Hergla. N’ayant pas eu une réponse favorable de l’administration tunisienne, il a été contacté au téléphone par Belhassen Trabelsi, frère de Leïla Trabelsi, avant de le rencontrer pour lui signifier que tout projet touristique en Tunisie devait être approuvé par sa personne et l’épouse du président déchu. Il a donc dû débourser 5 millions d’euros (environ 9,8 milliards de millimes) pour se voir attribuer le marché.

Mais très vite et après avoir remis la somme, ce ressortissant tunisien s’est rendu compte qu’il avait été victime d’une escroquerie, d’autant plus qu’il ne réussira plus à  entrer en contact avec ses deux interlocuteurs. Après la révolution du 14 janvier, il a donc déposé une plainte auprès de la commission nationale d’investigation sur la corruption et les malversations qui a soumis le dossier à  la justice.

Hier, et après audition de Khelil Laâjimi, ministre du Tourisme à  l’époque de l’affaire, le 4e juge d’instruction du tribunal de première instance de Tunis a émis deux mandats d’amener internationaux à  l’encontre de Leïla et de son frère Belhassen Trabelsi pour leur implication dans cette affaire.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.