Fil conso

Dar Sabri ou la nouvelle adresse charme de Nabeul

Dar Sabri ou la nouvelle adresse charme de Nabeul

Au beau milieu des souks de la Médina de Nabeul, « Dar Sabri » nous ouvre ses portes presque discrètement. Au fond d’une impasse, sa porte jaune ne dévoile rien de ce qu’elle cache de beau et d’envoûtant. Il suffit qu’une porte s’ouvre pour que cette maison nous révèle ses secrets et ses charmes. N’est-ce pas là  le secret des maisons et demeures des Médinas arabes ?
Le propriétaire de cette nouvelle maison d’hôte, Sabri Oueslati, Belgo-Tunisien résidant à  Bruxelles et ayant été séduit et imprégné par les « Riad », ces maisons traditionnelles qui existent en grand nombre à  Marrakech, nous accueille tout sourire.

HAVRE DE CALME ET DE VOLUPTE
L’entrée, une «Skifa », est un petit couloir qui nous mène vers un joyau de l’architecture arabe et andalouse : le patio central, paisible cour intérieure, havre de calme et de volupté, doté d’une fontaine dont le clapotis de l’eau nous embarque vers des atmosphères andalouses. Cela rime avec le bien-être et la détente. Une invite au rêve, en somme. La luminosité de cette demeure à  deux niveaux et dotée de quatre suites ne peut que séduire. Le choix du moindre détail est à  la base de cette composition et création unique. Les plafonds voûtés conservent et rappellent la mémoire de cette ancienne maison arabe classique. Un grand séjour est couplé à  une grande cuisine où une cuisinière prépare des plats typiques locaux. L’étage, construit en 2003, offre un décor contemporain ultra design. Le style moderne y côtoie allègrement celui classique. Et il aura suffit d’une restauration et d’une rénovation de cet espace en 2008-2009 pour qu’il marie désormais charme et luxe grâce à  des revêtements muraux en tadelakt (enduit de chaux traditionnel à  la finition lisse et onctueuse) venant offrir une esthétique exceptionnelle et une parfaite étanchéité. Dar Sabri est doté de boiseries en iroko, superbe essence d’Afrique tropicale aux tonalités marron jaune, virant sous le soleil vers le brun havane.

Les deux suites au rez-de-chaussée, les deux autres à  l’étage, et une chambre ouvrant sur la terrasse de l’étage ont un linge de lit brodé à  la main, saisissant et adapté aux différentes périodes de l’année. Le niveau supérieur dispose d’une kitchenette indépendante. Et c’est comme pour insister à  dire que ce lieu affiche sa convivialité et sa douceur de vivre, en évitant de compliquer le quotidien du locataire. Nous découvrons que chaque suite dispose d’une salle d’eau avec double baignoire ou douche. Autre détail, le linge de bain est en coton organique d’origine biologique, pour parer aux allergies.

UNE SUITE OR, COMME SON NOM L’INDIQUE
Sobre et discrète, la suite Or est toute en longueur. Elle est dominée par un agencement de loggias orientales traditionnelles aux décors d’arabesques et de miroirs entièrement recouverts de feuilles d’or. Ces édicules, au raffinement suprême, encadrent d’une part un lit double et d’autre part la partie dressing. Et entre les deux, une baignoire double, creusée à  même le sol, rappelle les bains romains.

LA SUITE ARGENT AUX TONALITES ARGENTEES
Elle est aussi belle que celle or. Avec la présence de tonalités argentées au niveau de l’édicule encadrant le lit double et les matériaux de base utilisés, cette suite enivrante reprend la même disposition longitudinale de sa voisine en or. Séparée par un muret central de l’espace de repos qui dispose d’un écran plat, la salle d’eau est, quant à  elle, dotée d’une douche à  pommeau large. En montant quelques escaliers blancs enduits de chaux, on gagne la terrasse abritant les deux autres suites. Un autre lieu de sérénité et de relaxation. Cette terrasse nous séduit, de prime abord, avec son look ultra tendance, son mobilier aux chaises longues et sa belle table bar. Une piscine à  débordement est en perpétuel mouvement relaxant. Son fond, en partie vitré, surplombe la salle à  manger. Son eau est filtrée par électrolyse et ne contient aucune substance nocive.

IMPRESSIONNANTE SUITE à‰BENE
Ornée de tonalités de gris, de noir et de blanc, la suite Ebène, qu’on gagne par un salon aux coussins moelleux, doté d’un écran plat, a une salle d’eau avec une baignoire double et deux lavabos. Cette chambre est pourvue d’un grand lit double. La nuit tombée, de subtils jeux lumineux confèrent à  cette suite une magie étonnante.

LA SUITE YMEN, DEDIEE A L’ART CONTEMPORAIN
Juste à  côté de la suite Ebène, la suite Ymen est décorée partiellement des œuvres de l’artiste plasticienne tunisienne Ymen Berhouma. Cet espace est rythmé par une jolie arcade séparant le salon de la chambre. Quant à  la chambre complémentaire dénommée « Hindi », elle a une vue sur la piscine, tout en étant équipée d’une salle d’eau.

HAMMAM ET VOLUPTE A L’ORIENTALE

Dans cet étage, aux mille et une merveilles et surprises, on découvre un hammam, là  où on prend le temps de se ressourcer et de retrouver l’harmonie, histoire de s’offrir un moment de volupté et de détente. Ce bain maure a une particularité : sa chaleur vient du sol. Une volupté à  l’orientale.

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.