Les people, Portraits

Abdelhamid Sarraj: disparition d’un bâtisseur

Abdelhamid Sarraj: disparition d’un bâtisseur

sarraj-sousseAbdelhamid Sarraj n’est plus. Le fondateur des hôtels Abou Sofiane et Riviera à Sousse et Bella Vista à Monastir s’est éteint aujourd’hui.

C’est un grand nom de l’hôtellerie qui disparaît. Abdelhamid Sarraj s’est éteint aujourd’hui dans sa 79e année. Le défunt faisait partie de cette génération de bâtisseurs qui ont marqué de leur empreinte le tourisme en Tunisie.

Comme bon nombre de ses pairs de cette génération, A. Sarraj a démarré sa carrière dans le secteur bancaire et précisément à la STB en 1968 après un diplôme de l’IHEC Tunis puis un DEA en Gestion économique et bancaire à Paris.

Il se voit confier quelques années plus tard la direction de la société Tourgueness, propriétaire du complexe Dar Jerba.

En 1983, et après avoir décidé de voler de ses propres ailes, il fonde l’hôtel Abou Sofiane, suivi, une décennie plus tard par le Riviera, avant de racheter en 2001 le Festival qu’il rebaptisera Bella Vista.

Il était également l’un des fondateurs et vice-président de l’UNIH.

A toute sa famille, notamment ses enfants Sofiane et Nadia, et ses collaborateurs, nous présentons nos condoléances les plus attristées.

Qu’il repose en paix.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.