Le timbre de voyage, cette taxe discriminatoire Reviewed by Momizat on . Ballon d'essai envoyé par l'administration ou rumeur sans fondement ? Des informations ont fait état ces derniers jours de l'augmentation probable du timbre de  Ballon d'essai envoyé par l'administration ou rumeur sans fondement ? Des informations ont fait état ces derniers jours de l'augmentation probable du timbre de  Rating: 0
Accueil » Rumeurs » Le timbre de voyage, cette taxe discriminatoire

Le timbre de voyage, cette taxe discriminatoire

Ballon d’essai envoyé par l’administration ou rumeur sans fondement ?

Des informations ont fait état ces derniers jours de l’augmentation probable du timbre de sortie imposé aux Tunisiens résidents quittant le territoire, qui passerait de 60 dinars actuellement à 100 dinars en 2017. Le projet serait dans le pipe du ministère des Finances qui s’apprêterait à l’intégrer dans le projet de loi des finances pour l’année prochaine.

Cette taxe, à maintes reprises décriée, est tout d’abord jugée discriminatoire car elle ne concerne que les Tunisiens résidents. Les TRE en sont exemptés alors qu’avec le glissement du dinar par rapport à l’euro, un timbre à 60 dinars vaut à peine 24 euros, une somme modique pour un salarié payé même au SMIG en Europe.

En second lieu, les voyageurs à destination du Maghreb en sont également exemptés. Et pourtant, jusqu’à une date récente, le flux d’allers et retours vers la Libye était certainement une source de recettes que l’Etat n’a pas su exploiter pour les raisons que l’on sait.

Aujourd’hui, si l’Etat veut décourager les Tunisiens à quitter le territoire pour économiser des devises, c’est certainement la plus mauvaise solution à adopter car il met dans le même panier les personnes qui partent en voyage d’agrément mais aussi les gens qui vont se faire soigner, les personnes qui se déplacent pour affaires et justement ramener des devises au pays, etc.

Augmenter le coût du timbre de sortie reviendrait à confirmer que pour collecter des ressources supplémentaires, les autorités continuent de taxer le citoyen lamba. Pendant ce temps, les contrebandiers et le marché parallèle qui ne payent ni TVA ni IS ni RS continuent de s’engraisser sur le dos d’un Etat qui, depuis 5 ans, s’acharne à porter des oeillères pour ne voir que ce qui l’arrange.

Marwa Kedia

Lire aussi:

Timbre de voyage: le ministère des Finances tourne autour du pot

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page