Il y a un siècle, Roland Garros atterrissait à  Bizerte Reviewed by Momizat on . Bizerte s'apprête à  célébrer le centenaire de la première traversée de la Méditerranée en avion. C'était le 23 septembre 1913 lors d'un vol parti de Fréjus au Bizerte s'apprête à  célébrer le centenaire de la première traversée de la Méditerranée en avion. C'était le 23 septembre 1913 lors d'un vol parti de Fréjus au Rating: 0
Accueil » Fil conso » Il y a un siècle, Roland Garros atterrissait à  Bizerte

Il y a un siècle, Roland Garros atterrissait à  Bizerte

Bizerte s’apprête à  célébrer le centenaire de la première traversée de la Méditerranée en avion. C’était le 23 septembre 1913 lors d’un vol parti de Fréjus au sud de la France. Le plus étonnant pour ceux qui ne le savent pas, c’est que le pilote n’était autre que Roland Garros, aviateur et pas du tout tennisman.

Dans le cadre de l’année mondiale consacrée à  Roland Garros et grâce à  l’initiative de la 3AF (Association aéronautique astronaute de France) et de l’Association tunisienne de l’aéronautique, fraîchement créée dans le but de faire renaitre l’aviation légère en Tunisie, on célèbrera ce centenaire. Tout cela sera encadré et aidé par un certain nombre de ministères tunisiens, la mairie de Bizerte, l’état major des armées tunisiennes et l’armée de l’air française.

Au cours d’une récente conférence de presse, Gérard David, vice-président de l’Aéroclub de France, a annoncé qu’une réplique fidèle de l’avion de Garros (mais plus sûre) a été fabriquée spécialement par Replic’air (association française qui a pour but d’honorer l’histoire de l’aviation en recréant des modèles d’avions qui n’existent plus) pour l’occasion.

Le 23 septembre prochain, cet avion décollera de Fréjus, accompagné par des Falcons de l’armée de l’air française, qui laisseront ensuite la place aux avions de l’armée de l’air tunisienne. D’autres avions décolleront de Cannes (38 au total), dont un de Tunisair Express, qui ramènera les «héritiers de Garros», jeunes élèves de l’île de la Réunion à  la base de Sidi Ahmed. Cette manifestation aura lieu du 19 au 23 septembre. Le programme comprendra des expositions, des concerts, une conférence de presse après l’arrivée de l’avion (si les conditions météorologiques le permettent), un salon de l’aéronautique, une exposition de l’avion devant l’hôtel de ville et une rencontre B to B entre investisseur tunisien et français, avec la présence des étudiants de l’Ecole d’ingénieurs de Bizerte, pour promouvoir l’industrie aéronautique à  Bizerte.

Pour Med Riadh Lazzem, maire de la ville, cet événement est un message d’ouverture et une occasion de montrer l’importance de l’aviation à  Bizerte et le potentiel touristique de la ville.

L’événement le plus symbolique de la manifestation sera l’installation d’une stèle en l’honneur de Roland Garros. Elle sera posée sur la place Annaba, ancienne place Madon, où Garros s’est posé en redécollant de Bizerte, voulant atteindre Tunis, mais la météo en avait alors décidé autrement. Il y avait sur cette place et avant l’Indépendance deux installations, une en l’honneur de Garros et l’autre en l’honneur de Madon. Ce dernier s’était écrasé sur un des immeubles entourant la place.

Sur un autre plan, et selon le président honorifique de l’Association tunisienne de l’aéronautique, Habib Laâjimi (premier commandant de bord en Tunisie avec 22000 heures de vols à  son actif), l’association tunisienne de l’aéronautique, créée en juin 2013, aura pour but de réaliser des actions culturelles autour de l’aéronautique et surtout de recréer les aéroclubs d’antan qui ont été fermés par l’ancien régime. D’autant plus qu’il y a aujourd’hui encore beaucoup de pistes d’atterrissages parsemées sur tout le territoire tunisien, datant de la deuxième Guerre mondiale.

Khaled Hafi

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page