Flash info

Aéroport Tunis-Carthage : la grève suspendue mais la pagaille a été importante

Aéroport Tunis-Carthage : la grève suspendue mais la pagaille a été importante

Les employés de Tunisair Handling, chargés de l’enregistrement des passagers au départ et du traitement des bagages notamment, ainsi que ceux de Tunisair Technics, chargés de l’entretien technique des avions, ont repris leur travail hier aux environs de 11h30 après une grève déclenchée le matin même. Des représentants de leur syndicat se seraient rendus au ministère du Transport où ils auraient reçu l’assurance de la réintégration prochaine de leurs entreprises dans le giron de Tunisair et la confirmation que les salaires des « externes » (autrement dit, ceux n’étant pas issus de Tunisair à  l’origine) seront bien alignés à  la grille pratiquée au sein de la compagnie nationale.
Cette grève surprise a cependant engendré une véritable pagaille au sein de l’aérogare ainsi que de très fortes perturbations sur les vols au départ et sur les livraisons de bagages pour les vols à  l’arrivée.
Le vol TU 318 à  destination de Lisbonne initialement prévu pour 8h30 n’a décollé qu’à  12h05 tandis que le vol pour Beyrouth (TU 847 également programmé pour 8h30) n’est parti qu’à  midi. Le vol TU 708 à  destination d’Oran prévu à  8h15 n’a finalement décollé qu’à  11h50.
Les départs tardifs des vols Tunisair ont provoqué une chaîne de retards sur ces avions qui s’est répercutée sur les vols au retour. L’avion d’Oran, prévu pour revenir à  12h50, n’a atterri qu’à  16h à  Tunis. Celui de Lisbonne est rentré à  Tunis à  18h35 au lieu de 13h50 initialement. Idem pour le vol de Beyrouth prévu à  16h qui est arrivé avec 2h20 minutes de retard.

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.