abbes-ben-mahmoud
Portraits

Mahmoud Ben Abbès, le plus Belge des Tunisiens

Mahmoud Ben Abbès, le plus Belge des Tunisiens

abbes-ben-mahmoud

text to speech

abbes-ben-mahmoud
Depuis plus de 40 ans, il œuvre d’arrache-pied au rapprochement entre la Tunisie et la Belgique dans tous les domaines. Il vient tout récemment de lancer une fondation qui porte son nom.

Entre son pays de naissance et celui qui l’a adopté, son cœur ne balance pas : Mahmoud Ben Abbès a fait le choix du juste milieu : œuvrer en faveur de la Tunisie en Belgique et inversement. Le 7 octobre dernier, celui qui est aussi conseiller en diplomatie économique du Royaume de Belgique, présentait sa nouvelle « Fondation BEN ABBES Stichting », destinée à contribuer à la consolidation des échanges scientifiques, pédagogiques, culturels et socio-économiques entre le Royaume de Belgique et la République tunisienne.

Au cours d’une grande cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles, en présence de personnalités de premier plan, dont notamment de Didier Reynders, ancien vice-Premier ministre belge et actuel Commissaire européen à la Justice, et de Nabil Ammar, ambassadeur de Tunisie auprès du Royaume de Belgique et de l’Union européenne, Mahmoud Ben Abbès a expliqué la genèse de cette fondation : « Mon souhait étant que Tunisiens et Belges continuent à mieux se connaître et à travailler ensemble, la fondation a pour vocation d’œuvrer pour cet intérêt général et commun » a-t-il déclaré.

« Elle s’inscrit aussi dans le cadre d’une conscience grandissante des 17 points du Global Impact tel qu’ils sont définis par les Nations-Unies et dont l’objectif reste la recherche d’un bien-être commun » a également ajouté M. Ben Abbès.

De son côté, Didier Reynders a fait part de sa pleine disposition à soutenir l’initiative de M. Ben Abbès et a considéré qu’il s’agissait « d’une manière de resserrer les liens entre les deux pays qui peuvent se faire, fort heureusement aussi, à travers des initiatives que des personnalités attachées aux relations bilatérales mettent en place ».

ben-abbes-mahmoud

Mahmoud Ben Abbès en compagnie de Didier Reynders, ancien vice-Premier ministre belge et actuel Commissaire européen à la Justice

Reynders a annoncé à cette occasion sa venue le mois prochain à Tunis et a tenu à rappeler la longue histoire des rapports entre les deux pays. « J’ai eu l’occasion de découvrir ces relations bilatérales très souvent à travers des visites au cours desquelles on a montré comment développer des entreprises de transport, de logistique, au départ de la Tunisie vers l’Union européenne et en particulier vers la Belgique, et plus récemment à travers des visites d’artisans et d’artistes ».

Pour sa part, Nabil Ammar a estimé que « cette nouvelle fondation est un instrument supplémentaire qui pourra jouer un rôle pour le rehaussement au niveau supérieur des liens et les contacts pour les opérateurs économiques de ce pays, le potentiel en est prometteur » a déclaré l’ambassadeur de Tunisie.

Concrètement, la fondation va déjà œuvrer à mettre en place deux actions. L’une à impact écologique et environnemental et l’autre à impact culturel.

La première consiste à imprégner la majestueuse ville de Carthage d’une empreinte belge par la création d’un parc à la fois écologique et esthétique.

La deuxième action a pour vocation de mettre les jalons pour un dialogue fructueux des cultures visant à tisser les liens et à éliminer les malentendus. Parole, chant, musique et danse se mêleront pour créer un syncrétisme culturel et spirituel.

« Je suis conscient du fait que toute initiative, si généreuse et belle soit-elle, ne peut porter ses fruits qu’avec un apport humain significatif et un engagement dans un esprit pragmatique à la recherche d’une efficacité profitable à nos deux pays » a également souligné le président de la fondation qui a tenu à rendre hommage au regretté M. Guy Spitaels, ancien ministre et président de la Wallonie et grand ami de la Tunisie.

fondation-ben-abbes

La fondation comptera parmi ses membres des personnalités tunisiennes et belges de haut rang dont Maître Charlotte Piers, Patrick De Beyter, Jean-Luc Calant et également Maître Wajdi Khalifa. Sur la photo en compagnie de Didier Reynders et de Nabil Ammar, ambassadeur de Tunisie.

C’est le prestigieux Palais d’Egmont de la capitale, lieu de tradition pour les rencontres internationales du Royaume de Belgique, qui a accueilli la cérémonie d’annonce. Avec le soutien de la compagnie Tunisair, elle a enregistré la présence de plusieurs personnalités belges amies de la Tunisie mais également nombre de représentants de la diaspora tunisienne en Belgique. Elle s’est conclue par un défilé inspiré du patrimoine tunisien et une exposition d’œuvres d’art et de produits d’artisanat.

expo-tunisie

expo-bruxelles

 
 
  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.