Portraits

Habib Ammar

Habib Ammar

C’est certainement le directeur général le plus jeune à  être nommé à  ce poste. Habib Ammar, 42 ans, a pris les rennes de l’ONTT le 14 avril 2010. Il est également le deuxième directeur général à  ne pas être un « pur produit » de l’Office (après un certain Fakhreddine Messaï à  la fin des années 90). Nuance toutefois pour le cas Ammar : il a intégré l’ONTT en septembre 2005, tout d’abord en tant que directeur du Bureau de la mise à  niveau touristique avant d’être nommé en février 2008 chef de cabinet du ministre du Tourisme. Ce « greffon » au tourisme est donc loin de ne pas maîtriser les rouages de ce département ni même les enjeux du secteur. De surcroît, ses multiples expériences au ministère de l’Industrie (juin 1998 à  février 2005) et au ministère du Commerce (1995-1998) sont sans aucun doute des atouts qui profiteront à  l’ONTT.

Titulaire d’une maîtrise en Sciences économiques à  Paris IX Dauphine en 1991, (option Finance internationale) ainsi que d’un diplôme du cycle supérieur de l’ENA Tunis (section administration générale), Habib Ammar n’aura certainement pas la tâche facile. Parallèlement à  sa mission de base, il devra faire face au départ à  la retraite en masse de toute une génération de cadres et assurer le passage de témoin en toute fluidité.

Dans les couloirs de l’avenue Mohamed V à  Tunis, on espère qu’il sera celui qui redéfinira les prérogatives de l’ONTT par rapport à  celle du ministère, des prérogatives qui ont eu tendance à  se confondre ces dernières années, jusqu’à  créer certains amalgames inappropriés.

Malgré des apparences de personnage introverti et réservé, Habib Ammar pourrait bien contrecarrer les pronostics des pessimistes et faire souffler un vent nouveau sur l’Office.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.