Flash info

Entre le syndicat UGTT et le patronat hôtelier, la colère gronde

Entre le syndicat UGTT et le patronat hôtelier, la colère gronde

En réaction à la publication d’une liste des revendications syndicales par la Fédération générale des industries agroalimentaires, du tourisme et du commerce (FGOIATC) relevant de l’UGTT, le bureau exécutif de la FTH (Fédération tunisienne de l’hôtellerie) a diffusé aujourd’hui un communiqué affirmant que les chiffres de 2016 enregistrés dans le secteur touristique en général et de l’hôtellerie en particulier sont inférieurs à ceux enregistrés en 2015, et cela selon les sources officielles du ministère de la tutelle.

Le bureau exécutif a également indiqué qu’il a été surpris d’avoir appris l’information via la presse écrite et sans recevoir une correspondance comme d’habitude. « Nous refusons catégoriquement le cinquième point de la liste qui, dans le fond et la forme, ne bénéficie à aucune partie et ne reflète pas la réalité», indiquent les auteurs du communiqué.

La FTH a, par ailleurs, rappelé que toutes les décisions de licenciement des employés ont été prises dans le cadre du respect total de la loi et avec l’accord de la partie syndicale, tout en appelant le syndicat à rétablir le principe des négociations sociales et à engager un discours sérieux capable de résoudre les différends entre les deux organisations, ainsi que renoncer à toutes formes de mouvements sociaux touchant aux intérêts des deux parties.

Dans le même contexte, la FTH a apprécié la position des employés du secteur de l’hôtellerie qui ont refusé de répondre aux appels pour le port du brassard rouge sur les lieux de travail. Dans la même lignée, le bureau exécutif a invité le syndicat à arrêter de lancer des menaces à l’encontre de la FTH ou de répandre des informations erronées, surtout qu’il a assisté à toutes les réunions en présence du ministère des Affaires sociales et qu’il est dûment informé de la situation difficile par laquelle passe les hôteliers. In fine, la Fédération de l’hôtellerie a appelé le syndicat à éviter d’impliquer les deux parties dans des bras de fer inutiles et qui ne bénéficie pas aux intérêts de l’économie nationale.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.