accusations-medias
Flash info

Après les derniers dérapages médiatiques, la FTAV et la FTDJ mettent les points sur les i

Après les derniers dérapages médiatiques, la FTAV et la FTDJ mettent les points sur les i

accusations-medias

La FTAV laisse entendre que le journal qui a accusé l’actuel ministre du Tourisme d’avoir abusé de sa position pour héberger des Libyens pendant la période de confinement a manqué d’objectivité. Dans le même temps, c’est un autre syndicat patronal, la FTDJ, qui a également lancé un rappel à l’ordre à certains médias.

Dans un article publié le 26 juin courant, le journal arabophone Echourouk a accusé le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, d’avoir usé de son poste afin de réaliser des bénéfices au profit de l’agence de voyage dont il est actionnaire. En sa qualité d’organisation représentant les agences de voyage, la FTAV (Fédération tunisienne des agences de voyages), a publié aujourd’hui 30 juin un communiqué destiné à éclairer l’opinion publique et dans lequel elle a apporté un certain nombre de précisions, démontant les informations publiées dans l’article en question.

Elle a tout d’abord balayé toutes les accusations en précisant que l’agence de voyage de catégorie « A » et affiliée à la FTAV depuis 2005, mentionnée dans l’article d’Echourouk, n’appartient pas au ministre. « Mohamed Ali Toumi n’est qu’un actionnaire parmi d’autres. Il a renoncé à la direction de l’agence de voyage selon la loi en vigueur avant de prêter serment et prendre les rênes du ministère du Tourisme et de l’Artisanat », lit-on dans le document.

##dt20##

Les informations manquaient de précisions

L’organisation syndicale a par la suite indiqué que les données évoquées autour du nombre de Libyens qui étaient confinés dans des hôtels tunisiens manquaient de précisions tout en rappelant que la seule source officielle habilitée à fournir des chiffres concernant les Libyens soumis au confinement sanitaire sont les services consulaires de leur pays.

La FTAV a également rappelé (à ceux qui auraient pris les chiffres annoncés pour de l’argent comptant) que les agences de voyage tirent leurs bénéfices des frais de services perçus en contrepartie des prestations rendues au client, le chiffre d’affaires global ne constituant pas un bénéfice engrangé.

Le syndicat professionnel a appelé à cette occasion les médias à prendre contact avec elle en cas de besoin puisqu’elle constitue l’une des sources d’information en relation avec les agences de voyage afin d’éviter d’induire l’opinion publique en erreur et de porter préjudice à la réputation des sociétés et des personnes en publiant de fausses informations.

##gl##

La FTDJ monte également au créneau 

Coïncidence ou pas, la Fédération tunisienne des directeurs de journaux (FTDJ) a également publié aujourd’hui un communiqué assimilé à un véritable rappel à l’ordre de certains médias de la place. S’il n’est pas fait clairement allusion aux titres incriminés, le patronat de la presse écrite déclare avoir « relevé avec étonnement ces dernières semaines des dépassements successifs de la déontologie journalistique dans certains médias ayant atteint le stade de la diffamation à l’égard de certaines personnes et institutions (économiques ou politiques) ».

Le comité directeur de la FTDJ a en effet été saisi de plusieurs dépassements dans le traitement par la presse écrite et électronique de sujets qui seraient en rapport avec le secteur touristique et autres. Il a par conséquent rappelé « que ces actes sont en violation manifeste du décret N°115 du 2 novembre 2011 et ne peuvent s’inscrire dans l’éthique journalistique en vigueur ».

Le comité directeur de la fédération a donc invité ses confrères directeurs de journaux à « rappeler à leurs équipes rédactionnelles la nécessité de se conformer rigoureusement à la déontologie professionnelle, à s’interdire de diffuser de fausses nouvelles, de cultiver le mépris et l’insulte et particulièrement à éviter d’être mêlés à tout ce qui pourrait les empêcher de s’acquitter de leur mission ».

K.C

  •  
  •  
  •  
  •  

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.