Laurent Abitbol, le patron qui mouille sa chemise pour la Tunisie Reviewed by Momizat on . C’est l’un des rares capitaines de l’industrie du voyage français qui prend la peine de venir sur le stand de la Tunisie à chaque grand salon professionnel et s C’est l’un des rares capitaines de l’industrie du voyage français qui prend la peine de venir sur le stand de la Tunisie à chaque grand salon professionnel et s Rating: 0
Accueil » Portraits » Laurent Abitbol, le patron qui mouille sa chemise pour la Tunisie

Laurent Abitbol, le patron qui mouille sa chemise pour la Tunisie

C’est l’un des rares capitaines de l’industrie du voyage français qui prend la peine de venir sur le stand de la Tunisie à chaque grand salon professionnel et se mêler dans la masse des professionnels tunisiens. Au dernier IFTM de Paris, il n’a pas dérogé à la règle en s’installant au milieu même de ses partenaires hôteliers, tantôt debout débattant de la conjoncture, tantôt assis écoutant les avis des uns et des autres. Comparé à ses confrères qui daignent tout juste rencontrer les officiels dans l’espace feutré spécialement aménagé par l’ONTT pour recevoir discrètement les VIP, Laurent Abitbol est un « extra-terrestre » dans le monde du tour-operating français.

Car le président du groupe Marietton (qui possède notamment les T.O « Voyamar » et « Ailleurs », qui a racheté récemment « Préférences » à Nantes et « Auchan Voyages » et qui se prépare surtout à grandir depuis son rachat récent de « Havas Voyages ») est un vrai passionné de la Tunisie. Malgré les résultats de l’été qu’il juge « catastrophiques », il ne baisse pas les bras et continue de programmer la destination. « Actuellement (30 septembre, date de notre rencontre avec lui), c’est un peu calme mais nous sentons des frémissements. Pour le mois de septembre, nous avons fait 2000 clients, mais une clientèle de bonne qualité ». Toutefois, Laurent Abitbol n’en demeure pas moins soucieux pour la destination. « Je n’ose rien dire car il suffit qu’il y ait un autre coup dur pour que ça tombe ». Preuve que les inquiétudes chez les prescripteurs de voyages demeurent de mise.

Un hiver très frileux

Avec son partenaire réceptif de toujours, Mongi Barbouchi (Leader Tours), Laurent Abitbol planche sur l’hiver 2015-2016. « L’hiver n’a jamais été très bon, même dans les années 2010, donc ce sera forcément mauvais. Par ailleurs, un autre problème existe : 90% des hôtels ferment » souligne-t-il à Destination Tunisie. Et pour expliquer le pourquoi des choses, il évoque clairement ce qui est reproché. « Encore une fois, on a un problème avec tous les pays arabes. Soyons clairs, c’est un mélange de tout : Daech, etc. Tout le monde mélange tout, résultat : une panique monumentale. Il faut que la mentalité change et cela prend du temps. »

Laurent Abitbol et Mongi Barbouchi.

Laurent Abitbol et Mongi Barbouchi.

Et quand on lui demande son avis sur l’approche qu’il préconiserait en matière de communication, Laurent Abitbol ne cache pas son point de vue : « toute la stratégie de la communication doit être basée sur les vacances et sur la famille et non sur des sites de Sidi Bou Saïd et des sites de je-ne-sais-quoi. Il n’y a pas de honte à être une destination de masse. Or, nous avons l’impression que la Tunisie est frustrée de cela. Après tout, c’est ce qui a fait les beaux jours de la Tunisie. Je pense qu’elle doit continuer dans la destination de masse, ce n’est pas honteux, et investir dans la communication par rapport au grand public sur les vacances, la bonne bouffe, les clubs, les hôtels, les plages, etc. Parce que franchement, il n’y a pas plus beau que la Tunisie.

Actuellement, nous vendons la Grèce, l’Espagne mais cela n’a aucun rapport. Les clients qui allaient en Tunisie et qui vont maintenant en Grèce ou en Espagne sont un peu déçus. Les plages tunisiennes sont les plus belles du monde ! C’est exceptionnel ! L’accueil, les hôtels, etc. Et trouver des chambres de 40 m2 dans un 3 étoiles, il n’y a qu’en Tunisie que vous trouvez ça ! La Tunisie a tout pour réussir. Maintenant, ce n’est pas de leur faute, c’est le côté politique qui veut ça ».

Prévisions 2016

Laurent Abitbol assure que tout le nécessaire a été fait pour réussir l’été 2016. « Nous avons prévu des stocks comme l’été 2014, donc on verra, je ne suis pas devin et j’espère que ça marchera. Nous avons tout organisé pour 50.000 pax et il faut savoir qu’en 2010, nous faisions 100 000 pax ».

Sur la partie transport aérien, le groupe a la particularité d’opérer avec le pavillon tunisien comme le confirme Laurent Abitbol. « Nos partenaires resteront toujours Tunisair qui ont été très très réglo et très sérieux durant ces 4 ans. Il faut dire la vérité, Tunisair a été vraiment exceptionnelle, toujours avec nous, toujours proche de nous. On a besoin d’eux, ils étaient là et Nouvelair aussi qui a été une bonne compagnie ».

Le 23 avril 2015, il organisait une soirée de soutien à la Tunisie à Lyon au lendemain de l’attentat du Bardo. « « Je fais la Tunisie pas pour la rentabilité car il n’y en a aucune, mais pour le cœur. J’ai créé Voyamar grâce à la Tunisie, donc je reste et je m’en occupe personnellement ». On ne peut pas être plus reconnaissant.

H.H

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page