Syphax Airlines entame le Canada et place Pékin et New York en ligne de mire Reviewed by Momizat on . La compagnie aérienne privée tunisienne confirme ses ambitions sur les destinations lointaines. A compter du 24 avril 2014, Syphax Airlines entame la desserte r La compagnie aérienne privée tunisienne confirme ses ambitions sur les destinations lointaines. A compter du 24 avril 2014, Syphax Airlines entame la desserte r Rating: 0
Accueil » Fil aérien » Syphax Airlines entame le Canada et place Pékin et New York en ligne de mire

Syphax Airlines entame le Canada et place Pékin et New York en ligne de mire

La compagnie aérienne privée tunisienne confirme ses ambitions sur les destinations lointaines. A compter du 24 avril 2014, Syphax Airlines entame la desserte régulière de la ligne Tunis-Montréal désormais tous les jeudis au départ de la Tunisie et tous les vendredis dans le sens retour. Le billet moyen au départ de Tunis est de 1600 dinars avec une offre promotionnelle de 2000 dinars pour un couple. La politique bagage sur la ligne portera sur 2 bagages de 23 kg chacun en classe économique. Mohamed Frikha, PDG de la compagnie, a annoncé hier en conférence de presse (photo ci-dessus) que la démarche était conforme au business plan dévoilé lors de l’entrée en bourse de la compagnie sous le slogan « Demain le monde ». « Les compagnies aériennes tunisiennes sont très concentrées sur l’Europe mais ne sont pas présentes ailleurs contrairement à  la RAM ou à  Air Algérie qui ont de nombreux vols sur le Canada » a-t-il souligné, avant d’ajouter : « c’est un travail de fond que nous avons effectué pour arriver à  Montréal, avec deux vols promotionnels réalisés pour la certification ». Allusion faite à  la première desserte réalisée en octobre dernier (lire) et à  la seconde en avril 2014 entre Tunis et Montréal. Le premier responsable de Syphax n’a pas manqué de rappeler que sa compagnie avait obtenu la certification IOSA (première norme mondiale pour la vérification de la sécurité des procédures d’exploitation des transporteurs aériens), était devenue membre de l’IATA (l’Association internationale du transport aérien) et avait migré vers le système de réservation mondial Amadeus, le tout en deux ans, « ce que les compagnies réalisent en général en cinq ans » a-t-il tenu à  souligner.

Flotte en devenir

C’est avec son Airbus A.330 que Syphax va desservir la ligne sans escale Tunis-Montréal. Cette année, le transporteur se contentera de ses deux autres Airbus A.319 pour assurer ses autres lignes régulières, notamment sur la Libye (au départ de Sfax) et sur Paris. Car c’est en 2015 que ses nouveaux avions vont être livrés. « Nous allons recevoir nos nouveaux Airbus A.320 CEO respectivement en avril et juin 2015 et avant cela, en mars 2015, un A.330 supplémentaire. Mohamed Frikha a annoncé son objectif d’ouvrir une ligne directe sur Pékin dès le mois de novembre 2014. Plus encore, le transporteur vise les Etats-Unis parmi ses futures destinations. « Suite à  notre dernière visite avec le gouvernement aux USA, nous avons pris un cabinet d’avocat dans la perspective de l’ouverture d’une ligne sur New York ». Syphax Airlines a transporté 140.000 passagers lors de sa première année d’exploitation (2012), 500.000 (en 2013) et ambitionne d’atteindre 850.000 passagers (en 2014). « Nous allons nous renforcer sur l’Allemagne, la Belgique, la Suisse et la France » a déclaré Mohamed Frikha. « Nous pensons également au Golfe avec des lignes sur Riyad, Abu Dhabi, Bahreïn en partenariat avec des compagnies de ces pays » a-t-il souligné.

Résultats satisfaisants

Pour le premier responsable de la compagnie, les résultats sont satisfaisants et conformes à  ce qui avait été annoncé lors de l’introduction en bourse avec un déficit la première année et des bénéfices en 2014. « Je peux vous dire que nous allons rentabiliser nos activités cette année parce qu’en 2013, la situation du pays ne nous a permis de réaliser que 70% de notre business plan ». Et pour rentabiliser la nouvelle ligne Tunis-Montréal, Mohamed Frikha mise sur le fret et annonce que 30 tonnes seront emportées sur le premier vol régulier qui comptera une centaine de passagers tandis qu’au retour, ce sont déjà  200 touristes qui prendront part au vol retour pour des vacances en Tunisie avec également, 10 tonnes de fret à  bord. En matière de transport touristique justement, Syphax Airlines ne semble pas disposée à  renouveler l’expérience de l’été 2013. « Nous attendons la livraison de nos propres avions » a répondu Mohamed Frikha à  une question posée par Destination Tunisie pour expliquer son absence du trafic charter cet été. L’été dernier (2013), Syphax avait procédé à  la location de 3 Airbus A.320 pour le compte de tour-opérateurs en ACMI mais l’expérience n’a pas été concluante à  cause des nombreux problèmes techniques rencontrés et l’accumulation de retards. « Nous allons être amenés à  effectuer des vols de nuit même si les T.O n’aiment pas ça » a-t-il déclaré sur le sujet.

Le sujet épineux de Tunisair

Le PDG de Syphax Airlines, a de toute évidence joué la carte de l’apaisement dans le dossier qui le lie à  la compagnie publique Tunisair. « Nous sommes d’accord sur le principe d’une collaboration mais nous attendons son application » a –t-il déclaré, laissant entendre que la direction générale de l’aviation civile va « servir de relais » entre les deux transporteurs qui se regardent en chiens de faïences depuis 2 ans. Malgré tout, Frikha rappelle que Syphax réalise entre 10 et 15 millions de dinars en chiffre d’affaires avec les filiales du groupe Tunisair que ce soit dans le handling, le catering ou le technique. « Avec nos vols long-courriers, nous allons apporter une complémentarité avec des passagers en provenance du long-courrier qui continueront leur voyage sur Tunisair ».

Hédi HAMDI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page