Flash info, Uncategorized

A Djerba, un hôtel empêtré dans une grosse polémique et accusé de ségrégation

A Djerba, un hôtel empêtré dans une grosse polémique et accusé de ségrégation

L’affaire fait grand bruit et a été déclenchée sur le réseau social Facebook. Un client ayant réservé un séjour à Djerba à partir de l’étranger s’est vu obligé de payer un supplément de 70 dinars quand l’hôtel a « découvert » qu’il s’agissait d’un Tunisien !! Ce dernier s’est empressé de publier le reçu pour prouver le traitement dont il a fait l’objet.

La FTH et le ministère du Tourisme ont tout de suite dénoncé la pratique dans un communiqué mais n’ont pas dévoilé le nom de l’établissement bien que le reçu publié indique clairement qu’il s’agit de l’hôtel Jerba Sun Club, un 3 étoiles de la région de Houmet Souk.

Le ministère du Tourisme a en tout cas annoncé aujourd’hui que suite à cette affaire, il avait déclenché une enquête immédiate et que les procédures légales nécessaires seront appliquées. Le ministère du Tourisme en a profité pour rappeler l’importance du tourisme intérieur et de la nécessité de traiter la clientèle locale sur le même pied d’égalité que la clientèle étrangère.

La Commissaire régionale au Tourisme Djerba-Zarzis n’a pas tardé elle aussi à réagir en contactant le directeur de l’hôtel dans une première étape et estimant que cette pratique était « une aberration et ce comportement non toléré à l’encontre du client dont le nom n’est pas mentionné dans le reçu mais dont le supplément exigé est clairement prouvé par l’indication « Sup. Tunisien ».  La Commissaire a également ajouté qu’ « un communiqué du 1er responsable de l’hôtel a été exigé  non seulement pour éclaircir à l’opinion publique face à cet agissement non toléré et non accepté et des excuses qui seront présentées au client et ce indépendamment des arrangements entre l’hôtelier et le T.O étranger chez qui la vente a été effectuée ».

De son côté, la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH) s’est dite « consternée d’apprendre que certains hôtels imposent un supplément à payer aux clients tunisiens ayant acheté leurs séjours à l’étranger. La FTH dénonce vigoureusement ces pratiques et appelle tous ses adhérents et tous les professionnels du métier à sortir des clichés éculés et à s’adapter à un marché touristique qui s’est aujourd’hui globalisé. « A l’ère où les réservations sur internet deviennent prépondérantes, les frontières et les segmentations ne tiennent plus. Toutefois, la FTH appelle les clients à lire attentivement les conditions de vente sur les sites de réservation avant d’acheter leur séjour afin d’éviter ce genre de désagréments ».

Toujours dans le même communiqué, les membres de la FTH « s’excusent auprès des clients ayant subi cette discrimination et soulignent que cette pratique n’est nullement représentative de la majorité des hôteliers ». «Le tourisme local est l’un des moteurs de croissance incontournables de l’économie nationale et son importance n’est plus à prouver souligne la FTH. « Accueillir nos clients tunisiens dans les meilleures conditions constitue non seulement une exigence professionnelle, mais perpétue également notre légendaire tradition d’hospitalité » ajoute encore le patronat hôtelier .

En attendant de voir quelle sera la réaction de l’hôtel en question et les arguments qu’il apportera car le client est résident en Tunisie et a eu recours à un voyagiste étranger. Affaire à suivre car il s’agira éventuellement de déterminer s’il s’agit de ségrégation manifeste ou tout simplement l’application d’une clause dans le contrat commercial liant les deux parties (T.O et  hôtels), ce qui est loin d’être un cas isolé.

D.T

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.