Fil aérien

Non, ils n’ont pas signé d’accord Open Sky !

Non, ils n’ont pas signé d’accord Open Sky !

La signature de la convention annoncée initialement comme étant celle de l’Open Sky entre la Tunisie et l’Union européenne, prévue ce lundi 11 décembre, semble en fait avoir pris une autre tournure.

Les deux parties, tunisienne (ministre du Transport) et européenne (Violeta Bulc), se sont bien réunies aujourd’hui à Tunis, mais se sont réellement contentées de bénir la signature d’un mémorandum d’entente suite à l’achèvement des négociations sur l’ouverture du ciel.

Le communiqué du ministère du Transport publié suite à la signature de ce mémorandum précise d’ailleurs, dans la dernière phrase, qu’actuellement, les services compétents tunisiens et européens travaillent ensemble pour parachever les procédures avant la signature même de la convention, laquelle permettra la mise en application effective de l’ouverture du ciel.

Ouverture partielle

Le communiqué du ministère du Transport a, par ailleurs, indiqué que les négociations de l’Open Sky portaient sur la libéralisation totale du trafic aérien entre l’UE et la Tunisie (passagers et marchandises), comme la levée des restrictions sur le nombre de vols, les appareils, les itinéraires et les prix. De plus, l’accord englobe l’ajustement des normes techniques entre les deux parties en rapport avec l’aviation civile et la sécurité de l’aéronautique civile.

Le communiqué a noté, sur un autre plan, que la convention qui sera signée prochainement prendra en considération la situation du transporteur national  Tunisair. En effet, l’aéroport Tunis-Carthage, principale base opérationnelle où se concentre le gros du trafic de la compagnie publique, ne sera pas concerné par l’Open Sky durant 5 ans pour qu’elle puisse se restructurer et atteindre son équilibre financier.

K.C

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.