Voyages à l’étranger : la BCT refuse toute rallonge en devises Reviewed by Momizat on . La Banque Centrale de Tunisie (BCT) n’est pas disposée à accorder aux agences de voyage un quota supplémentaire de devises pour l’organisation de voyages à l’ét La Banque Centrale de Tunisie (BCT) n’est pas disposée à accorder aux agences de voyage un quota supplémentaire de devises pour l’organisation de voyages à l’ét Rating: 0
Accueil » Fil info » Voyages à l’étranger : la BCT refuse toute rallonge en devises

Voyages à l’étranger : la BCT refuse toute rallonge en devises

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) n’est pas disposée à accorder aux agences de voyage un quota supplémentaire de devises pour l’organisation de voyages à l’étranger à l’intention des Tunisiens. Dans un communiqué rendu public hier, la BCT est montée au créneau affirmant qu’« en application de l’article premier du code des changes interdisant toute prise d’engagement dont découle -ou pourrait découler- un transfert en dehors du cadre de la liberté, la BCT ne peut-elle autoriser des transferts irrégulièrement engagés ».

Cette réaction intervient suite à la dernière campagne médiatique engagée par les professionnels de l’out-going qui tiraient la sonnette d’alarme face au blocage par la BCT de leurs virements en devises destinés à régler leurs fournisseurs à l’étranger (lire notre article sur le sujet).

Affirmations et démentis

La Banque Centrale de Tunisie précise dans ce même communiqué que « tout en étant dans son rôle de gestionnaire des ressources en devises qui se font de plus en plus rares eu égard à la conjoncture difficile, elle ne fait que respecter la décision du conseil ministériel de décembre 2014 qui a relevé ledit quota à 20 millions de dinars au titre de l’année 2015 ».

Au niveau de la Commission chargée de l’out-going au sein de la FTAV, on se dit d’autant plus stupéfaits face à la réaction de la BCT que celle-ci a affirmé dans ce même communiqué l’avoir informée « contre toute prise d’engagements au-delà de l’enveloppe allouée ». Or, la FTAV se dit au contraire n’avoir jamais été tenue au courant du niveau de dépenses des agences de voyage depuis le début de l’année.

Un dialogue de sourd entre les deux parties qui pourrait prendre fin lorsque la fameuse étude engagée par le ministère du Tourisme concernant le dossier de l’outgoing sera achevée et rendue public. Mais dans les coulisses des agences, on ne cache pas son scepticisme quant à la pertinence des conclusions sur lesquelles elle débouchera.

D.T

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page