Voyage avec Néjib Belkadhi, réalisateur de cinéma Reviewed by Momizat on . Le fameux « Sid Ahmed » de la cultissime série de la des années quatre vingt dix, « El KhottabAalBeb », est désormais un réalisateur confirmé. Un talent d'acteu Le fameux « Sid Ahmed » de la cultissime série de la des années quatre vingt dix, « El KhottabAalBeb », est désormais un réalisateur confirmé. Un talent d'acteu Rating:
Accueil » Stars en vacances » Voyage avec Néjib Belkadhi, réalisateur de cinéma

Voyage avec Néjib Belkadhi, réalisateur de cinéma

Le fameux « Sid Ahmed » de la cultissime série de la des années quatre vingt dix, « El KhottabAalBeb », est désormais un réalisateur confirmé. Un talent d’acteur découvert par la réalisatrice Salma Baccar pour le premier rôle masculin dans le film « HbibaMsika » en 1992. Mal à  l’aise avec son image de bourreau des cœurs et de premier de la classe, NéjibBelkadhi intègre Canal Horizon, l’ancienne filiale tunisienne de Canal+. Il y réalisera pendant deux ans « ShamsAlik », une émission satirique sur fond social. Un concept unique en son genre dans le paysage audiovisuel tunisien qui rencontrera un succès jamais égalé ; mais qui malheureusement ne fera pas de révolution à  la télé car, à  l’époque, on n’osait pas. Il fondera ensuite « Propaganda Production », une société de production qui survit surtout grâce aux commandes publicitaires, mais qui produira des films et des séries qui resteront emblématiques pour toute une génération comme la série « Dima Lebess » ou le documentaire « VHS Kahloucha », qui fera soixante festivals dans le monde dont Cannes, qui aura le Premier prix documentaire à  Dubaï et dont Néjib est le réalisateur. Aujourd’hui, avec « Bastardo » il réalise son premier long métrage de fiction, qui a été encensé par la critique en Tunisie et de par le monde et dont les premiers signes de succès commercial (à  l’échelle tunisienne) se font sentir. Le film à  jusque-là  été en compétition au TIFF de Toronto, à  Abu Dhabi et à  Palm Springs (USA).

Votre actualité ?
Toujours en train de promouvoir « Bastardo». La promotion du film inclut les régions en Tunisie où je me déplace souvent avec les acteurs pour débattre avec le public et les voyages à  l’étranger pour défendre le film dans les festivals. Sinon, je vais commencer l’écriture d’un nouveau film.

Vous voyagez plus dans un contexte professionnel où en vacances ?
Cela fait 3 ans que je n’ai pas voyagé pour des vacances, mais je voyage beaucoup dans le cadre de mon travail : post-production, festivals… mais j’arrive toujours à  trouver le moyen de joindre l’utile à  l’agréable.

Le dernier voyage que vous avez effectué ?
Je vous écris ces mêmes lignes de Los Angeles où je suis arrivé ce matin pour passer 2 jours de détente après avoir participé au Palm Springs Film Festival avec mon dernier film Bastardo.

Quelle est votre destination préférée et pourquoi ?
J’en ai plein. Tout dépend de mon état d’âme. J’adore être à  Paris, à  Rome, à  Barcelone, à  Tokyo… Mais ma destination préférée reste New York. Cette ville a une énergie incroyable, c’est la quintessence du concept de la ville moderne ; en plus, le mythe est dans chaque coin de rue. Bref, une ville fascinante.

Votre meilleur souvenir de voyage ?
La sensation que j’ai eue en voyant le Manhattan Skyline la première fois où j’ai visité New York en traversant le Manhattan Bridge, c’était tellement beau et impressionnant !

Et le pire souvenir de voyage ?
Quand j’ai dû traverser la frontière canado-américaine à  pieds par une température de -40° à  cause d’une sordide erreur de visa. La neige était haute de 1 mètre et j’ai dû marcher pendant plus de 1 kilomètre en pleine tempête pour aller au poste frontalier américain de l’autre côté. C’était horrible.

En avion, vous êtes plutôt dormeur, anxieux, impatient d’arriver ?
Prendre l’avion est pour moi une des expériences les plus stressantes qui soient. Je n’aime pas les aéroports, et encore moins l’avion. J’ai toujours de la musique sur moi pour me détendre, mais quand il s’agit d’un long-courrier, je prends un somnifère pour dormir.

Vous avez l’habitude de voyager léger ou pas ?
Cela dépend de la destination et du motif du voyage, mais j’essaie toujours de voyager léger.

Quel objet dont vous ne vous séparez jamais trouve-t-on dans votre valise ?
Ma trousse de toilette.

Quel objet ne trouvera-t-on jamais dans votre valise ?
Un chapeau ou bien une casquette. Je n’en porte jamais même si ma destination est un pays chaud et ensoleillé.

Votre compagnon de voyage : livre, MP3, lecteur DVD, ordinateur portable ?
Mon lecteur MP3 et mon casque à  réduction de bruit qui me permet de m’isoler dans l’avion. Sinon, j’ai toujours mon ordinateur portable et des magazines pour passer le temps.

Le must du voyage pour vous, est-ce en solo, en famille, avec des amis ?
Je voyage généralement seul. Mais j’aime bien être accompagné par des amis quand l’occasion se présente.

Pour vos déplacements professionnels, vous exigez la First, la Business ou vous contentez-vous de la classe économique ?
Je ne suis pas exigeant en voyage, bien que voyager en classe business pour les longs-courriersest tellement plus confortable.

Votre look vestimentaire en voyage : jean et basket ou costard-cravate ?
Jean et basket. C’est tellement plus confortable que d’être en costard-cravate. D’ailleurs, je porte très rarement une cravate.

Combien de pays déjà  visités ?
Je n’ai jamais compté, une trentaine peut-être.

Le prochain voyage déjà  prévu ?
Tout dépendra du prochain festival sur la liste. Très probablement Paris pour préparer une éventuelle sortie de Bastardo en France.

Le voyage ou la destination dont vous rêvez ?
L’Inde. Ce pays me fascine et je compte m’y rendre bientôt, si le travail me laisse du temps bien-sûr.

Propos recueillis par 

Khaled Hafi

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page