Voyage avec Fawez Ben Temassek, présentateur TV Reviewed by Momizat on . C'est sans aucun doute l'animateur le mieux habillé du PAT (paysage audiovisuel tunisien). Tous les soirs de la semaine jusqu'à  la fin 2010, il a animé sur la C'est sans aucun doute l'animateur le mieux habillé du PAT (paysage audiovisuel tunisien). Tous les soirs de la semaine jusqu'à  la fin 2010, il a animé sur la Rating: 0
Accueil » Stars en vacances » Voyage avec Fawez Ben Temassek, présentateur TV

Voyage avec Fawez Ben Temassek, présentateur TV

C’est sans aucun doute l’animateur le mieux habillé du PAT (paysage audiovisuel tunisien). Tous les soirs de la semaine jusqu’à  la fin 2010, il a animé sur la chaîne privée Nessma TV le premier Talk Show maghrébin intitulé Ness Nessma. Il a reçu sur le plateau tous ceux qui font l’actualité du « grand Maghreb » sur le plan culturel, sportif et même politique : il a accueilli autour de sa table des personnalités de tous bords, du Premier ministre italien Silvio Berlusconi jusqu’à  l’humouriste Jamel Debbouze en passant par le journaliste Karl Zéro, Bigard et un grand nombre d’artistes maghrébins.
Fawez Ben Temassek a le virus de la communication et des relations publiques depuis tout jeune. Alors qu’il n’est encore qu’étudiant, il est engagé par une compagnie aérienne en tant que steward et voyage inlassablement plusieurs années durant.
Le public le découvre cependant au début des années 90 sur les ondes de RTCI, l’une des radios publiques tunisiennes, en tant qu’animateur en langue française où il officie pendant plus de 15 ans.

Début 2009, il est engagé par la chaîne privée Nessma TV en tant qu’animateur principal et très vite, il s’impose par un style d’animation nouveau : une touche de flegmatisme britannique et un discours emprunt de sobriété loin de toute excitation ou envolée caractérielles que l’on voit trop souvent à  la télé.
Il se démarque également par un look glamour avec costard, chemise blanche et nœud papillon de rigueur tous les soirs et qui l’impose comme maître de cérémonie. Au cours du dernier Ramadan, Fawez nous a fait découvrir une autre facette de sa garde robe avec des tenues toujours chics et modernes mais inspirées de la tradition vestimentaire arabe.
A noter que l’interview nous a été accordée au mois d’octobre 2010.

Votre dernier voyage ?
C’était à  Cannes en mai dernier pour 48 heures à  l’occasion du Festival du cinéma. Depuis, je n’ai plus bougé. J’ai fait la montée des marches en tant qu’animateur de Nessma avec KAO (Kaouther, chroniqueuse de l’émission ndlr). C’était : limousine à  l’aéroport, palace, dîner et surtout la soirée Chopart qui était LA soirée du Festival de Cannes qui fêtait ses 50 ans.

Votre destination préférée et pourquoi ?
Dubaï. J’ai un côté show off que j’assume : je suis attiré par le strass et les paillettes. Je m’y suis rendu deux fois et j’ai « kiffé » comme un gamin qu’on emmène à  Disneyland, sauf que ce n’était pas fictif mais que c’était la vraie vie. C’est la première que cela m’arrivait. Je n’étais pas étonné par la ville mais troublé de ne pas pouvoir parler arabe avec personne : en prenant un taxi, en s’asseyant à  la terrasse d’un café, on doit parler anglais bien que l’on soit dans une ville arabe, orientale, avec son histoire et ses palmiers ; bref, c’est troublant.
Dubaï est une ville mirage qui dégage un parfum d’orient mais avec des gratte-ciels et un service à  l’occidentale. Il faut simplement s’y laisser aller.

Votre meilleur souvenir de voyage ?
C’était mon tout premier, à  l’âge de 13 ans, et je n’avais pas dormi les deux nuits précédant le voyage. J’étais allé à  Londres pour un séjour linguistique que mon père m’avait offert. Je suis parti seul et c’était la première fois que je quittais mon chez moi pour aller vivre dans une famille anglaise pendant trois semaines. Cela c’est très bien passé sauf que quand mon père est venu me chercher à  l’aéroport, il m’a demandé de parler anglais mais je ne savais rien, d’où sa déception. D’ailleurs, mon anglais est toujours « pourri ». Mais pendant longtemps, j’ai conservé les souvenirs de ce voyage et même la carte d’accès à  bord.

Votre pire souvenir de voyage ?
J’étais en transit en Jordanie pour aller au Koweït. Après le passage de sûreté de l’aéroport d’Amman pour prendre mon second vol, j’ai récupéré montre, portable, ceinture etc. dont je m’étais défait. J’ai ensuite embarqué et à  peine assis dans l’avion, que mon portable sonna et bizarrement, une personne me demanda ce que je faisais avec son portable. En fait, dans la confusion, il se trouve que j’avais pris son portable et lui le mien car c’était exactement le même modèle et la même couleur. Et cette personne partait sur Londres. Il était bien évidemment impossible de redescendre de l’appareil mais l’équipage a accepté de transmettre le téléphone et c’est comme ça qu’après 3 jours, nous avons chacun récupéré notre portable.

En voyage, vous êtes plutôt : dormeur, ou de ceux qui font aller et venir les hôtesses ; curieux en train de scruter le hublot, ou anxieux et impatient d’arriver ?
Jamais dormeur. Je ne dors jamais dans les avions, ni d’ailleurs dans les trains ou les voitures, cela ne me berce pas. Je ne suis pas un passager agaçant. A la limite, je préfère me balader dans le couloir.
Je lis beaucoup et je rêvasse. Je préfère le côté hublot et je rêve en regardant à  travers, quand il fait jour bien-sûr. Sinon, je bouquine et j’essaye d’écrire. Mais je m’ennuie surtout quand je prends des longs vols que je n’aime pas.

Votre compagnon de voyage : livre, lecteur MP3, lecteur DVD ou ordinateur portable ?
Tout en même temps : livre, musique, ordinateur etc.

Le must du voyage pour vous, est-ce en solo, en couple, en famille ou entre amis ?
Entre amis, j’aime bien et c’est sympa parce qu’il y a de l’ambiance. On s’encourage mutuellement et il y a toujours quelqu’un qui est plus fêtard que les autres et qui va entraîner le groupe.

Lors de vos voyages professionnels longs-courriers, vous exigez la First, la Business ou l’Eco ?
J’ai de plus en plus de mal à  voyager en classe économique. Je n’exige pas la Business mais je suis capable de payer la différence. Quand c’est un petit vol comme Rome, ça va, mais au-delà  de 2 heures de vol, je préfère la Business, c’est moins pénible. En plus, j’aime bien le luxe.

Votre look vestimentaire en voyages : jean et basket ou BCBG ?
Je suis plutôt BCBG mais sans le nœud papillon. Je suis à  l’aise dans cette tenue.

Combien de pays visités ?
Pratiquement toute l’Europe, le Moyen-Orient, quelques pays d’Afrique et le Maghreb bien-sûr.

Votre prochain voyage ou celui dont vous rêvez ?
Cuba. C’est la destination de mes rêves. Je vais y louer une Buick décapotable. Je vais essayer d’entraîner quelques amis en faisant coïncider nos dates de congés. Il faut aussi les convaincre d’y aller maintenant parce que ça va changer bientôt. Si Cuba devient trop à  la mode, ce ne sera plus une destination intéressante.

Propos recueillis par Hédi HAMDI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page