Voyage avec Dorra Zarrouk, comédienne Reviewed by Momizat on . La jeune actrice Dorra Zarrouk vit au Caire, cultivant un esprit curieux et éclectique : libre en somme, elle collectionne les rôles comme les philatélistes leu La jeune actrice Dorra Zarrouk vit au Caire, cultivant un esprit curieux et éclectique : libre en somme, elle collectionne les rôles comme les philatélistes leu Rating:
Accueil » Stars en vacances » Voyage avec Dorra Zarrouk, comédienne

Voyage avec Dorra Zarrouk, comédienne

La jeune actrice Dorra Zarrouk vit au Caire, cultivant un esprit curieux et éclectique : libre en somme, elle collectionne les rôles comme les philatélistes leurs timbres postes ; sa carrière qui ne fait que commencer, mais déjà  riche et longue, semble couler comme les eaux du Nil, tranquille et maîtrisée. Endossant les personnages au théâtre, berceau de son métier, elle joue notamment dans « Les Palestiniens » sur un texte de Jean Genet et « Le Fou » de Jabran Khalil Jabran, les deux mis en scène par Tawfik Jebali. Comme si elle traversait le temps, en commis voyageur aguerri, elle pose à  chaque station ses bagages de comédienne et assure plusieurs rôles dans des feuilletons de nationalités différentes : «Khas Geddan» avec la star Yousra, écrit par Tamer Habib et réalisé par Ghada Selim, Second prix de la meilleure série arabe à  Dubaï, Meilleur casting par le magazine Identity 2009 et autres consécrations ; on la découvre dans le rôle de Malika Oufkir, dans un téléfilm japonais (sur NTV) ; on la retrouve dans un téléfilm français « Le rêve de Louisa » de Patrick Volson ; on la croise dans une fiction anglaise «Colosseum» (Gladiateurs) réalisé par Tilman Remme pour la chaîne BBC ; et on la redécouvre dans «Nadia et Sarra» de Moufida Tlatli, pour la chaîne ARTE.

Les Tunisiens gardent encore son image saisissante dans le feuilleton à  succès «Maktoub», de Sami Fehri… Elle vient de terminer «Waâd Mosh Maktoub», en Egypte, avec Mahmoud Yassine, après s’être illustrée dans «Tayara Waraae» (Cerf-volant) etc.
Elle endosse avec la même maestria ses rôles au cinéma et réussit avec émotion à  cerner ses personnages, exhalant, ici le frémissement des êtres, là  leur déchirement ou leurs pulsions. Citons parmi tant d’autres films les longs métrages «Khorma, le crieur de nouvelles » de Jilani Saâdi, «Cinecitta», 7 avenue Habib Bourguiba» de Ibrahim Letaïef, «Genenet el Asmak» (l’Aquarium) de Yusri Nasrallah, «Kamikaze» de Nouri Bouzid… A son âge ! On en reste baba…

Sollicitée pour son talent protéiforme, elle est invitée en qualité de présentatrice de plusieurs grands événements et spectacles. Et on a naturellement envie de lui demander où trouve-t elle le temps et l’énergie pour assumer toutes les propositions ? La seule question à  laquelle nous répondons à  sa place sans risque de nous tromper : l’amour du métier.

Pour le reste, elle se plie à  notre questionnaire.

Votre dernier voyage ?
Damas en Syrie. J’étais invitée pour l’Aïd el Kebir chez une de mes meilleures amies, Kinda, une actrice syrienne que j’ai connue à  Damas en 2001 quand je suis allée pour la première fois avec la troupe d’El Teatro et Taoufik Jebali pour présenter le spectacle «Le fou». J’aime l’Orient et je trouve que les pays de la région ont un charme spécial. Il y règne une certaine convivialité et où on y trouve de la bonne cuisine. J’aime les restaurants de la vieille ville de Damas, conçus sous forme de maison arabe avec patio ; on y joue une musique agréable et l’ambiance y est authentique.

Votre ville préférée?
Tunis, parce que dès que la ville m’apparaît par le hublot de l’avion, je commence à  me sentir chez moi. C’est ma ville natale et c’est là  où se trouve ma famille, mes amis et le plus gros de mes souvenirs. C’est un sentiment unique et différent de ce que l’on peut ressentir dans d’autres pays.

Vos destinations de voyages préférées ?
Paris parce que c’est une ville magnifique, c’est la ville de la culture par excellence. La France en général fait partie de notre histoire et aussi de notre présent et futur ; je parle surtout des liens culturels. J’aime me balader à  Paris et je préfère y aller quand il ne fait pas trop froid. J’apprécie le printemps parisien, à  la naissance des premiers rayons de soleil, alors que l’air est encore frais, que les terrasses des bistrots et des cafés se remplissent, que Montmartre bat son plein avec les artistes de rue qui sont aussi au bord de la Seine, que les jardins du Luxembourg fleurissent. Pour moi, c’est la meilleure période avec celle des fêtes de Noël et du Nouvel an, pendant laquelle toutes les villes européennes et américaines sont décorées. On y sent que c’est vraiment la fête pour tout le monde.

Le Caire, parce que c’est la ville chaleureuse et bouillonnante où je vis. Ce que j’aime par-dessus tout au Caire, c’est le Nil et toutes les différentes ambiances.
J’aime mon chez moi, mon appartement que j’ai décoré à  mon goût, mon travail, une grande partie de l’accomplissement de ma carrière artistique, les rues et les endroits que j’ai appris à  connaître. D’autant plus qu’il y a d’autres destinations intéressantes en Egypte comme Luxor, Sharm el Sheikh, Hurghada ou bien Alexandrie.

J’aime Beyrouth, un mélange presque parfait de l’Orient et l’Occident, et puis le Liban tout entier avec sa mer que je voyais de la fenêtre de la salle de cours à  l’Université Saint Joseph, les montagnes et les vallées que j’aime visiter en écoutant des airs de Faïrouz et en respirant l’air pur.

Votre pire souvenir de voyage ?
J’ai raté l’avion une fois en rentrant de Dubaï car j’avais passé trop de temps à  faire du shopping au Duty Free, (en plus du shopping que j’avais déjà  fait pendant mon séjour dans un des plus grands centres commerciaux du monde…). L’avion avait décollé et il n’y avait pas d’autres vols le jour même pour ma destination. J’ai dû reporter mon voyage et revenir à  l’hôtel. Le comble, c’est que j’ai oublié les sacs contenant mes achats du Free Shop dans le coffre du taxi !

En avion, vous êtes plutôt dormeuse, calme, ou inquiète ?
En avion, je suis plutôt calme et dormeuse. Souvent je ne dors pas très bien la veille du voyage, j’en profite pour récupérer en avion.

En voyage, vous lisez, vous écoutez de la musique, ou bavardez avec le voisin ?
J’aime lire des magazines ou des journaux. Je n’arrive pas trop à  me concentrer sur un livre en avion, surtout si l’écriture est en petits caractères. Je préfère donc les jeux, les articles courts, écouter de la musique ou encore et surtout regarder un film. Par contre, je n’aime pas vraiment bavarder avec le voisin car je préfère me détendre, sauf si mon voisin est une connaissance. Il m’arrive même de faire semblant de lire ou de dormir quand le voisin est trop insistant ! J’aime bien sympathiser avec le personnel de l’avion, surtout quand il me reconnaît en tant qu’actrice et j’ai même eu le privilège d’être invitée par le pilote pour suivre les manœuvres de l’avion.

La dernière fois que vous avez explosé de rire?
C’était aujourd’hui (à  la date de l’interview n.d.l.r) ; j’étais en pleine circulation dans la voiture (et il faut imaginer les embouteillages) et un gamin qui vendait des mouchoirs m’a raconté une blague et je n’ai pas pu m’empêcher de rire ; du coup, j’ai acheté un paquet de mouchoirs en papier dont je n’avais pas besoin ! En général, j’aime beaucoup rire et j’explose de rire presque tous les jours même quand rien ne va.

La dernière fois que vous avez pleuré?
Je ne sais pas vraiment mais j’ai souvent les larmes aux yeux, je suis souvent émue. Il y a quelques jours, j’avais les larmes aux yeux en regardant le film « La Môme » sur Edith Piaf.

Quel est votre principal trait de caractère?
C’est très difficile de réduire la complexité d’une personnalité en un seul trait, mais je dirais la gentillesse.

Quand vous n’êtes pas en tournage, quelle est votre occupation principale ?
J’aime bien écouter de la musique, voir les films, les sorties entre amis, le shoping, aller au théâtre et dans les bons restaurants.

Votre film culte ?
Plus d’un : je citerai Le Parrain, Proposition indécente, Frida, Mémoires d’une Geisha, The Note Book, les films de Woody Allen et les films de Pedro Almodovar. Film tunisien culte : Halfaouine.

Quelle est la qualité que vous préférez chez un homme?
L’intelligence, le sens de l’humour, la gentillesse et la générosité.

Et chez la femme ?
Les mêmes.

Votre comédienne préférée ?
Le choix est large: Kate Winslett, Merryl Streep, Julia Roberts, Marion Cotillard …
Comédienne tunisienne: Jalila Baccar. Arabe: Souad Hosni.

Que considérez-vous comme votre grande réussite ?
Réaliser mon rêve d’enfant et/ou faire quelque chose de bien et de marquant pour la société, la culture ou l’humanité.

Votre plus grand regret?
C’est de ne pas avoir réalisé une carrière internationale (France, Europe, Etats-Unis).

Propos recueillis par
Hamma HANACHI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page