Destination Mondanités

Visite fructueuse de Slim Tlatli au Maroc

Visite fructueuse de Slim Tlatli au Maroc

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la dernière visite de Slim Tlatli, ministre du Tourisme, au Maroc, a été riche en rencontres et certainement aussi en enseignements. A l’origine de sa mission, sa participation aux assises nationales du tourisme marocain qui se sont déroulées le 1e décembre 2010 à  Marrakech sous la présidence du roi Mohamed 6 du Maroc et ce en présence de plusieurs ministres étrangers et plus de mille participants marocains et étrangers.

Le ministre du Tourisme marocain a, à  cette occasion, donné un éclairage sur les réalisations du secteur au cours des dix dernières années et sur les perspectives de son développement retenues dans le cadre d’une stratégie intitulée « Vision 2020 ». Celle-ci prévoit la consolidation de la composante balnéaire et s’appuie sur des axes portant sur l’innovation et le tourisme durable.

Dans un message adressé à  ces assisses, Taleb Rifaai, Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a mis en relief l’importance que revêt le tourisme mondial, précisant que ce secteur constitue aujourd’hui la troisième industrie dans le monde et qu’un emploi sur dix est fourni par cette activité.

Au cours de cette manifestation, nombre de conventions ont été signées portant notamment sur un contrat-programme sur la concrétisation de la stratégie de développement, sur la création de structures de valorisation culturelle et sur la création de fonds destinés à  l’investissement et la promotion.

Rencontres de haut niveau

Slim Tlatli, de son côté, s’est entretenu avec son homologue marocain, Yasser Znaguiu, un entretien consacré entres autres à  la coopération bilatérale dans le domaine touristique. Il a par ailleurs tenu une séance de travail avec Taleb Rifaai, Secrétaire général de l’Organisation Mondiale du tourisme et ce en présence de l’ambassadeur de Tunisie au Maroc. L’analyse de la conjoncture touristique internationale et l’état de la coopération de la Tunisie avec cette organisation ont été au centre des discussions.

M. Rifaai a salué les nouvelles orientations mises en œuvre pour le développement du tourisme tunisien tout en réaffirmant la volonté de l’OMT d’intensifier sa coopération avec la Tunisie notamment pour ce qui est des programmes de la maîtrise des nouvelles technologies de l’information, des plans de la qualité des services et la mise en place d’un système de veille stratégique.

L’identification des sources de financement des actions de formation en Tunisie a également figuré en bonne place dans les discussions. Le Secrétaire général de l’OMT a par ailleurs indiqué que la Tunisie dispose de plusieurs atouts pour conférer à  sa nouvelle stratégie de développement touristique les meilleures conditions de succès. Il a, à  cet égard, cité la nette élévation des indicateurs de développement humain et la stabilité sociale qui règne en Tunisie et qui constituent désormais des motivations essentielles de départs en vacances des touristes d’aujourd’hui.

Le modèle marocain

Le ministre du Tourisme a, à  Casablanca et à  Marrakech, visité plusieurs unités et stations touristiques où il a pris connaissance des modes de gestion, de promotion et de commercialisation des produits touristiques marocains. Il a également visité plusieurs projets de tourisme résidentiel, des maisons d’hôtes, des hôtels de charme et des Riadhs, structures d’hébergement touristiques qui connaissent actuellement un important foisonnement et qui répondent à  de nouveaux segments de la demande internationale notamment européenne.

En visitant des parcours de golf dans la région de Marrakech, le ministre a pris connaissance des expériences de formation des métiers inhérents à  cette activité et a donné un aperçu sur l’expérience tunisienne en matière d’économie d’eau, d’aménagement de stations d’épuration des eaux usées et d’irrigation des golfs en Tunisie.

Le ministre du Tourisme a par ailleurs rencontré plusieurs responsables des tour-opérateurs européens ainsi que des journalistes de la presse spécialisée française.

Le volet formation professionnelle

Sur un autre plan, M. Tltali s’est entretenu avec Michel Rochat, directeur général de l’Ecole hôtelière Suisse de Lausanne, en présence de plusieurs responsables de cette institution internationale de formation hôtelière et touristique.

Le ministre a, à  cette occasion, indiqué que la formation professionnelle est l’un des axes essentiels de la nouvelle stratégie de développement du tourisme tunisien et que la Tunisie est en quête permanente de partenariats avec des écoles européennes de renommée dont notamment l’Ecole de Lausanne.

M. Rochat a, de son côté, annoncé que l’Ecole de Lausanne sera étroitement associée avec la Tunisie pour explorer de nouveaux modèles de coopération.

Il a été convenu au terme de cet entretien d’organiser une visite en Tunisie au profit des premiers responsables de cette école suisse en janvier prochain en vue de prendre connaissance du dispositif tunisien et de proposer avec la partie tunisienne un plan concret de collaboration.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.