Verra-t-on des touristes algériens cet été en Tunisie ? Reviewed by Momizat on . Le marché algérien sur la Tunisie n'a pas échappé à  la morosité ambiante dans le tourisme. Entre le 1er janvier et le 20 mars 2011, il a régressé de 35,3% (91 Le marché algérien sur la Tunisie n'a pas échappé à  la morosité ambiante dans le tourisme. Entre le 1er janvier et le 20 mars 2011, il a régressé de 35,3% (91 Rating:
Accueil » Fil info » Verra-t-on des touristes algériens cet été en Tunisie ?

Verra-t-on des touristes algériens cet été en Tunisie ?

Le marché algérien sur la Tunisie n’a pas échappé à  la morosité ambiante dans le tourisme. Entre le 1er janvier et le 20 mars 2011, il a régressé de 35,3% (91 mille entrées enregistrées contre 141 mille une année auparavant). Mais l’Algérie n’est pas l’Europe et sa vision de la Tunisie post-révolutionnaire est différente dans son acceptation de la nouvelle conjoncture.

Cela étant, le marché baissera inéluctablement, mais aux yeux de ceux qui connaissent l’Algérie, il est encore temps de promouvoir la Tunisie. A ce propos, l’administration de tutelle a annoncé hier qu’elle se préparait à  lancer des opérations de promotion à  travers plusieurs actions. Tout d’abord, il s’agira d’inviter les médias algériens dans l’objectif de réconforter leurs compatriotes par rapport à  la situation sécuritaire qui règne dans le pays. Un véritable rallye Oran-Tunis, avec une cinquantaine de journalistes, sera organisé pour permettre aux médias de venir s’enquérir de la situation de visu sur le terrain.

Et pour encourager nos voisins immédiats à  venir même pendant Ramadan, Slim Chaker, secrétaire d’Etat au Tourisme, a annoncé, dans une interview au journal algérien El Watan, que les professionnels du tourisme préparent «un programme spécial Ramadan, qui n’a rien à  voir avec la dernière édition, qui va agrémenter le séjour des Algériens qui optent pour des vacances durant cette période».

Concrètement, l’ONTT, à  travers son antenne algéroise, s’est fixé pour objectif 350.000 touristes sur les mois de juin et juillet 2011. Ce sera moins que l’année dernière (400.000) mais personne n’osera s’en plaindre. La Tunisie sera également partie prenante des deux salons touristiques prévus en Algérie les prochains jours, à  Oran (SIAHA du 12 au 15 avril) et à  Alger (SITEV du 18 au 21 mai).

«J’invite mes frères algériens à  découvrir la Tunisie, ses régions, son peuple, sa culture, sa diversité, sans aucune restriction ou surveillance policière, laquelle a, dans un passé récent, tout fait pour cacher l’autre face du pays. Laissez-moi vous dire que le moment est venu pour que les touristes découvrent nos régions regorgeant d’inestimables trésors touristiques qui seront à  court et moyen termes valorisés» a également déclaré Slim Chaker. Réaction spontanée d’un Algérien dans un média électronique local : « C’est à  nous, Maghrébins, de nous serrer les coudes. Un voyage en Tunisie vaut mieux qu’une « Omra » par les temps actuels où les Algériens sont mal accueillis dans les aéroports Saoudiens».

De son côté, Mehdi Houas, ministre du Commerce et du Tourisme, a annoncé face à  un groupe de 16 journalistes algériens en visite en Tunisie, que des pourparlers avaient été engagés pour l’ouverture d’une desserte maritime entre l’Algérie et la Tunisie dont l’objectif sera d’offrir une alternative à  la voie terrestre. Les conditions d’accueil au niveau des postes frontières terrestres et aéroportuaires seront améliorés assure l’administration du Tourisme, consciente de l’apport de la clientèle algérienne qui génère 400 à  600 millions de dinars de recettes touristiques.
Sauf que chez certains observateurs, on craint que les autorités algériennes ne voient pas d’un très bon œil la venue en masse de ses ressortissants en Tunisie, de crainte d’une éventuelle « contagion révolutionnaire ».

J.R

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page