Humeurs

Une dernière avant l’Aïd

Une dernière avant l’Aïd

A chaque Aïd El Kébir, comme tout le monde est à  couteaux tirés, je me trouve obligé de me planquer.

Car je suis du signe du Bélier. On ne sait jamais !

Tous les moutons de Panurge devraient faire pareil, d’autant plus qu’il paraît que cette année, le prix des ovins n’est pas très 3allouchant, pour ne pas dire alléchant.

Les touristes en visite chez nous pendant la semaine de l’Aïd s’étonnent de voir les places et les jardins publics se transformer en véritables bergeries.

De quoi rester bouche béééééééééééééééé.

Aïd Mabrouk quand même !

Wahid Ibrahim

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.