Un peu d’ordre dans les maisons d’hôtes et les hôtels de charme Reviewed by Momizat on . Après au moins 3 ans d'attente, le ministère du Tourisme vient de publier un arrêté définissant les normes minimales dimensionnelles, fonctionnelles et de gesti Après au moins 3 ans d'attente, le ministère du Tourisme vient de publier un arrêté définissant les normes minimales dimensionnelles, fonctionnelles et de gesti Rating:
Accueil » Fil info » Un peu d’ordre dans les maisons d’hôtes et les hôtels de charme

Un peu d’ordre dans les maisons d’hôtes et les hôtels de charme

Après au moins 3 ans d’attente, le ministère du Tourisme vient de publier un arrêté définissant les normes minimales dimensionnelles, fonctionnelles et de gestion pour les maisons d’hôtes et les hôtels de charme qui poussent comme des champignons ici et là  mais quelquefois de manière anarchique. Pour organiser le secteur, la mise en place de normes était de toute évidence nécessaire, les professionnels du secteur ayant d’ailleurs eux-mêmes, à  maintes reprises, sollicité les autorités pour mettre un peu d’ordre dans la maison et surtout compléter le décret de 2007 qui servait de référence jusqu’à  présent. 

C’est chose faite depuis le 29 juillet dernier, quoique le nouvel arrêté ne fait pas tout à  fait l’unanimité. Mais déjà , il permet d’y voir plus clair et pose des garde-fous. Pour les chambres d’hôtes tout d’abord, la capacité maximale d’exploitation devra être de 5 chambres pouvant recevoir tout au plus 15 personnes par établissement. «L’implantation des chambres d’hôtes se fera (…) dans des habitats de caractère, anciens ou récents, en respectant les caractéristiques propres à  chaque région» précise l’arrêté. 
Pour les hôtels de charme, «la capacité maximale d’hébergement de l’hôtel de charme ne pourra pas dépasser les 50 lits». Les promoteurs de ce type d’établissements devront solliciter une demande de classement auprès de l’ONTT afin de pouvoir prétendre au titre d’hôtel de charme. De plus, la gestion de ces établissements sera soumise aux mêmes règles que les hôtels classiques, autrement dit celles définies dans le fameux décret-loi de 1973. Les chambres devront par exemple faire au minimum 19 m². Et pour encourager la clientèle individuelle à  venir, l’établissement devra disposer obligatoirement d’un site web avec possibilité de réservation en ligne. Mais avant tout, l’hôtel de charme devra être «construit afin de préserver les attraits architectural et historique authentique de l’édifice ou de son site d’implantation». 
Maisons conviviales 
Quant aux maisons d’hôtes, elles devront «satisfaire aux exigences et aux besoins d’un tourisme d’authenticité, de convivialité, de proximité, de nature, de calme et de découverte, de contribuer à  la valorisation et à  la conservation du patrimoine et de l’environnement et participer au développement local par l’apport de ressources complémentaires» précise l’arrêté ministériel. L’objectif étant avant tout de «promouvoir sa région d’implantation en particulier et la Tunisie en général, notamment par la mise à  disposition de documentations spécifiques et générales (carte routière, livres, guides, brochures …). Le propriétaire orientera le client en lui conseillant des itinéraires de découverte, des activités, des restaurants et autres sélectionnés par lui en toute indépendance et également d’assurer la transparence des prix et des prestations (en TTC), quelque soit l’outil de communication employé». Last but not least, l’arrêté incite l’exploitant de la maison d’hôtes à  «être convivial étant donné que le séjour dans la chambre d’hôtes est une occasion d’échanges fructueux par le partage de la demeure et des traditions». Sur ces derniers détails, les inspecteurs de l’ONTT chargés de faire respecter la réglementation, devront se surpasser.  
H.H

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page