Fil info

Tunisie : nouvelles mesures gouvernementales en faveur du tourisme

Tunisie : nouvelles mesures gouvernementales en faveur du tourisme

La Journée nationale du tourisme est devenue, dans les rangs des professionnels tunisiens, un événement très attendu, moins pour son côté festif que pour les décisions qui y sont prises chaque année par le gouvernement. Au-delà  de la symbolique, ce sont donc des mesures très importantes qui, au moins une fois par an, viennent confirmer que le tourisme constitue l’une des priorités de l’Etat tunisien.
Pour ne pas faillir à  cette désormais tradition bien ancrée, un conseil ministériel réuni, le 28 juin 2010, sous la présidence du président Zine El Abidine Ben Ali, a été consacré au suivi de la concrétisation des objectifs du programme présidentiel pour le prochain quinquennat, relatifs au secteur du tourisme. Le conseil a passé en revue les indicateurs de ce secteur, ses réalisations quantitatives et qualitatives et ses perspectives d’avenir au niveau de la consolidation de sa compétitivité et l’amélioration du rythme de sa croissance et de sa rentabilité. Il a, ensuite, examiné les mesures permettant de concrétiser les orientations tracées pour le secteur et décidé ce qui suit :

–  Actualisation périodique des critères de classification des hôtels conformément aux exigences de la qualité.
–  Révision du cadre organisationnel de la profession de directeur d’hôtel, en insistant sur le professionnalisme pour assumer cette responsabilité.

–  Accélération du rythme du programme de mise à  niveau des établissements hôteliers, pour atteindre 200 plans de mise à  niveau approuvés à  la fin de 2014, tout en axant les efforts sur le volet immatériel.
–   Création du prix de «L’excellence touristique», afin d’encourager les meilleures initiatives dans le domaine touristique.

– Réajustement des interventions du Fonds de protection des zones touristiques, afin d’accorder davantage d’attention à  la propreté de l’environnement touristique.
–  Dynamisation des activités des commissions régionales chargées du suivi et de la coordination entre les intervenants dans le secteur touristique au niveau régional.
–  Réalisation de deux projets pilotes dans le domaine du tourisme culturel en collaboration avec le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine et orientation vers le choix de deux projets similaires, dans le domaine du tourisme écologique, en coordination avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable.
–  Adoption d’une politique ambitieuse dans le domaine de l’animation et organisation de grandes manifestations dans le but de les exploiter pour attirer les touristes et servir l’image de la Tunisie au niveau international.
– Encouragement des investissements dans les modes d’hébergement orientés vers le tourisme intérieur et identification des mécanismes susceptibles de les développer.
–  Réalisation d’une étude spécifique pour définir une nouvelle stratégie de promotion et un système de commercialisation pour chaque produit et chaque région.
–  Examen des moyens de développer le budget de promotion, afin de s’adapter aux objectifs fixés, à  l’instar des destinations concurrentes.
– Réalisation de sites web institutionnels relatifs à  la destination Tunisie tout en veillant à  leur actualisation.
– Réalisation d’un programme en partenariat avec la profession, afin d’inciter les entreprises touristiques tunisiennes à  promouvoir davantage leur positionnement commercial sur le réseau internet.

D’autre part, et en raison de la concomitance de la période de pointe de la saison touristique, cette année, avec le mois de Ramadan, le conseil a approuvé des programmes de dynamisation de l’activité commerciale et l’organisation de manifestations pour mettre en relief les traditions tunisiennes et les spécificités du cachet tunisien dans pareilles occasions, et ce avec la coopération et en coordination avec les divers intervenants.

Eu égard à  l’importance du tourisme dans l’impulsion du processus économique et social, le chef de l’Etat a recommandé le suivi minutieux de la mise en oeuvre de ces mesures, afin de réaliser la mutation qualitative souhaitée de ce secteur et diversifier les domaines de polarisation des touristes.
Il a mis l’accent, à  ce sujet, sur la nécessité d’accorder  davantage d’attention à  la qualité des services, à   la protection  de  l’environnement, à    la propreté des  plages et à  la salubrité, en coopération avec toutes les parties intervenantes.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.