Fil aérien

Tunisair : seulement 56% de vols ponctuels en 2011

Tunisair : seulement 56% de vols ponctuels en 2011

Le transporteur public a terminé l’année 2011 avec des chiffres peu reluisants. Tunisair a de toute évidence pâti de la conjoncture globale qui marqué la Tunisie. Conséquence : ses réalisations ont baissé à  plusieurs niveaux. Tout d’abord en termes de passagers, la compagnie a transporté exactement 3.183.530 passagers, contre 3.699.133 en 2010, soit une baisse de 14%. Au vu de la situation touristique qui a prévalu, ce sont bien évidemment les vols charters qui ont nettement diminué. Le trafic charter (y compris les vols pour le pèlerinage à  la Mecque) a à  peine dépassé la barre des 640.000 passagers alors qu’il était de l’ordre de 2.478.314 passagers en 2010. Le nombre d’heures de vols totalisé par les charters a également reculé pour passer, d’une année à  l’autre, de 26.300 à  seulement 15.000. Par ailleurs, le coefficient de remplissage des avions a légèrement baissé passant de 71,2 à  67,9%. Parallèlement, les vols réguliers ont légèrement augmenté et ont totalisé 2.543.000 passagers contre 2.478.000 en 2010. Cette augmentation a une explication d’ordre touristique : afin de diminuer les risques commerciaux, les tour-opérateurs ont préféré acheminer leurs clients sur des vols réguliers plutôt que d’affréter des avions entiers. Mais le chiffre le plus surprenant porte sur la ponctualité des vols : en 2011, seuls 56% des avions Tunisair sont arrivés à  l’heure, contre 63% en 2010. Sur ce plan, la compagnie doit, sans tergiverser, se remettre en question.

730 employés intégrés entre 2010 et 2011

Tunisair exploite actuellement une flotte de 34 appareils dont 23 lui appartiennent et 11 sont en cours de paiement (Leasing). En 2011, elle a dû faire face à  une hausse de 18% du prix du carburant (par rapport au 4e trimestre 2010). En conséquence, elle a dépensé plus de 282 millions en frais de carburant contre 240 millions en 2010 et ce malgré un nombre d’heures de vols nettement inférieur.
Ses avions ont volé en moyenne 6,8h par jour contre 8,3 l’année précédente. La compagnie emploie 3739 personnes (730 de plus) qui ont été rémunérés pour un total de 154,695 millions de dinars. Le coût des assurances a également augmenté en 2011 : le transporteur a dû payer une facture de près de 11 millions de dinars, contre 7,6 millions l’année précédente. Quant à  la recette moyenne par passager, elle a été de 236 dinars sur les vols réguliers.

L.B.S
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.