Tout sur les nouvelles chaînes hôtelières étrangères qui viennent en Tunisie Reviewed by Momizat on . Le paysage hôtelier tunisien pourrait être marqué par l'introduction de plusieurs nouveaux labels hôteliers internationaux étrangers de prestige à  partir de 20 Le paysage hôtelier tunisien pourrait être marqué par l'introduction de plusieurs nouveaux labels hôteliers internationaux étrangers de prestige à  partir de 20 Rating: 0
Accueil » Fil info » Tout sur les nouvelles chaînes hôtelières étrangères qui viennent en Tunisie

Tout sur les nouvelles chaînes hôtelières étrangères qui viennent en Tunisie

Le paysage hôtelier tunisien pourrait être marqué par l’introduction de plusieurs nouveaux labels hôteliers internationaux étrangers de prestige à  partir de 2011 et au-delà .

A Tunis particulièrement, l’on s’attend à  l’arrivée de plusieurs enseignes. Tout d’abord, le groupe libyen Laico, propriétaire de l’ex-Abou Nawas Tunis, actuellement fermé pour rénovation totale, serait en discussions avec un très grand groupe hôtelier international pour la gestion de l’établissement. Si aucun nom n’a encore filtré, les négociations seraient à  un stade très avancé et devraient aboutir d’ici la réouverture de l’hôtel en 2012. Sur la même avenue, le groupe français Accor a confirmé son retour en Tunisie (voir notre article à  ce sujet) avec deux nouveaux établissements, un Novotel et un Ibis qui seront totalement opérationnels en septembre 2011 si l’on en croit les prévisions annoncées.

A Gammarth, la chaîne Hilton a annoncé son retour à  travers un accord de gestion pour compte de l’hôtel Karthago. Quelques centaines de mètres plus loin sur le même rivage, les travaux d’un nouvel hôtel appartenant au groupe Mabrouk ont été entamés et l’on sait d’ores et déjà  qu’il s’agira d’un établissement avec le label Four Seasons.

Par ailleurs, Marriott a signifié sa volonté d’investir avec un établissement prévu dans la zone de Tunis et un autre à  Djerba. Pour le premier, DestinationTunisie.info croit savoir que le groupe américain serait intéressé par le rachat de l’hôtel Amilcar pour en faire un Ritz-Carlton.

D’autre part, Radisson serait également à  la recherche d’autres établissements sur le continent pour s’étendre au-delà  de Djerba où il est déjà  présent avec deux de ses marques, Radisson Blu et Park Inn.

A Tozeur une très grande chaîne spécialisée dans le domaine du tourisme saharien (on parle d’Al Maha) pourrait prendre en charge la gestion du futur projet touristique qatari Desert Resort.

A noter également que depuis quelques semaines, l’hôtel Phebus à  Gammarth est passé sous l’enseigne Tulip Inn tandis que le Dar Ismaïl Tabarka passe sous le label Golden Tulip à  partir du 1er janvier 2011 et que le Nour El Aïn Aïn Draham sera géré sous la marque Tulip Inn pour les 10 années à  venir selon les termes du contrat passés avec la société propriétaire (plus de détail sur ce sujet).

Il y a ensuite les affiliations à  des chaînes volontaires de certains hôtels en Tunisie. A Yasmine Hammamet par exemple, le nouvel hôtel Eden Sérail & Spa, qui doit ouvrir ses portes dans les prochains mois, devrait être affilié au groupe Swiss International Hotel lors de son ouverture prochaine si l’on en croit un responsable de l’établissement.

Par ailleurs, le groupe hôtelier Preferred Hotel Group, qui comprend quatre labels : Preferred Hotels & Resorts, Summit Hotels & Resort, Boutique et Sterling Hotels consolide sa présence sur la destination à  travers l’affiliation de trois nouveaux établissements. Il s’agit des hôtels Palm Beach Tozeur et Palm Beach Djerba qui arborent depuis le 1er novembre 2010 l’enseigne Summit Hotels & Resorts tandis que l’hôtel Villa Didon à  Carthage porte désormais l’enseignePreferred Boutique, sous le régime de la franchise.

A une exception près, aucune de ces chaînes n’annonce cependant d’investissements directs. Il est vrai que chez nombre d’opérateurs hôteliers internationaux, la stratégie a totalement changé et les prises de risques totalement écartées. Leur présence apporte au moins une certaine crédibilité à  la destination et participe à  l’amélioration de l’image de son hôtellerie souvent associée au balnéaire de masse.

De plus, les marques étrangères ont le mérite d’apporter un certain savoir-faire que les hôteliers locaux ne maîtrisent pas toujours. Ceci en plus de l’apport commercial assuré grâce à  des plates-forme souvent très efficaces qui participent à  drainer une clientèle qui ne serait peut-être jamais venue d’elle-même en Tunisie.

H.H

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page