Tourisme et voyage : le temps des chamailleries Reviewed by Momizat on . On ne peut pas dire que la semaine qui s'achève ait été calme. Dans le tourisme au sens large, comme à  l'image du pays tout entier, elle a été particulièrement On ne peut pas dire que la semaine qui s'achève ait été calme. Dans le tourisme au sens large, comme à  l'image du pays tout entier, elle a été particulièrement Rating:
Accueil » Humeurs » Tourisme et voyage : le temps des chamailleries

Tourisme et voyage : le temps des chamailleries

On ne peut pas dire que la semaine qui s’ach√®ve ait √©t√© calme. Dans le tourisme au sens large, comme √†¬† l’image du pays tout entier, elle a √©t√© particuli√®rement mouvement√©e. Et malheureusement, les semaines √†¬† venir s’annoncent encore plus tumultueuses.

Petites scènes du quotidien

Mardi dernier, je me pr√©sente √†¬† l’a√©roport Tunis-Carthage √†¬† l’enregistrement du premier vol du matin pour Paris. L’un des pr√©pos√©s au comptoir fait la gueule √†¬† ses coll√®gues et refuse de prendre son poste. Le grand dadet fait les cents pas dans le couloir, fusillant du regard les passagers observant son man√®ge ridicule, tandis que ses confr√®res ne peuvent cacher leur g√™ne face √†¬† son comportement d’adolescent en crise. Cons√©quence : un comptoir de moins, donc une immense queue qui se forme. Et personne n’osant lui faire des remontrances. Le cas typique de l’employ√© titularis√© qui joue aujourd’hui √†¬† l’enfant g√Ęt√©.

7h00 du matin. Salon privil√®ge. Les viennoiseries arrivent‚Ķ sur un chariot √†¬† bagages au raz du sol, de la m√™me mani√®re que l’√©picier de mon quartier ram√®ne ses pains au chocolat qu’il expose sur son comptoir. Bravo pour les conditions d’hygi√®ne dans un tel lieu messieurs !

Le flux de d√©parts matinaux est √†¬† son maximum et pourtant, aucun journal ni magazine n’est encore disponible. Personne n’ose r√©clamer au personnel de service (moi le premier), de peur de se faire remonter les bretelles. Il n’y a qu’√†¬† voir son regard d√©daigneux pour comprendre qu’il ne fait que peu de cas des passagers pr√©sents. Mauvais quart d’heure √†¬† passer.

Salle d’embarquement, le message m’interpelle : ¬ę nous regrettons de ne pas pouvoir offrir sur ce vol les prestations habituelles et nous nous en excusons aupr√®s de nos passagers ¬Ľ. De quelles prestations s’agit-il ? Je vais le savoir tr√®s vite. A bord, on nous informe que ¬ę suite √†¬† un mouvement social au sol, on ne pourra pas offrir les prestations habituelles ¬Ľ annonce l’h√ītesse d’Air France. D√©cryptage : le prestataire Tunisie Catering √©tant en gr√®ve, on ne peut pas servir de collation √†¬† bord. Personnellement, c’est le dernier de mes soucis. Encore heureux de pouvoir partir √†¬† l’heure et d’√™tre √†¬† ma r√©union √†¬† Paris. Mais l’ensemble de ces indices t√©moigne encore de la tension sociale qui ne retombe pas au sein du groupe Tunisair.

Les agences en rangs dispersés

Au-del√†¬† de ces petites chamailleries, d’autres, plus pr√©occupantes, ont √©galement marqu√© le paysage touristique de la semaine √©coul√©e et vont certainement continuer d’alimenter la pol√©mique. Tout d’abord dans le secteur des agences de voyages. La campagne √©lectorale au sein de la FTAV (F√©d√©ration tunisienne des agences de voyages) a certes √©t√© d√©mocratique, mais n’a pas manqu√© de piment‚Ķ et de coups bas, pour s’achever √†¬† la mani√®re d’un p√©tard mouill√© : le report de la date initialement fix√©e pour le choix de la future liste qui pr√©sidera aux destin√©es de la corporation. Mais le plus regrettable dans l’affaire, c’est que les forces vives du secteur se sont scind√©es en deux clans oppos√©s. A l’heure o√Ļ la profession a besoin d’√™tre plus solidaire que jamais, √†¬† l’heure o√Ļ elle a besoin de montrer √†¬† l’administration de tutelle qu’elle constitue une force soud√©e et f√©d√©r√©e autour d’un m√™me id√©al, les agences s’affichent en rangs dispers√©s. Soit exactement le contraire de l’image qu’elles devraient donner d’elles. Certes, l’√©lection d’un bureau de la FTAV doit se faire de mani√®re d√©mocratique, mais les professionnels, envers et contre tout, se doivent de pr√©server l’unit√© de la corporation. Les deux listes en comp√©tition devraient s’engager sur un gentlemen’s agreement : quelque soit l’issue de l’√©lection, la liste gagnante devra laisser la porte ouverte √†¬† la liste perdante et vice-versa. Car pass√©s le temps des √©lections et des chamailleries autour d’un si√®ge, il faudra regarder l’avenir : la crise qui semble partie pour devenir la plus longue qu’est jamais connu le tourisme tunisien, mais √©galement les mutations du secteur qui mettent en p√©ril l’existence m√™me de la profession d’agent de voyages. Alors messieurs dames, accordez vite vos violons et remettez vous au travail car le tourisme tunisien a besoin de vous et vous avez besoin du tourisme tunisien.

La polémique à  venir

Nous allons longtemps, tr√®s longtemps, tergiverser sur la teneur de la nouvelle campagne publicitaire de l’ONTT sur le march√© fran√ßais. On aime ou on d√©teste, on appr√©cie ou on d√©nigre, les slogans d√©cal√©s ont d√©j√†¬† eu le m√©rite d’√™tre approuv√©s. Signe que ceux qui l’ont accept√©e ne sont pas d√©nu√©s d’humour au fond d’eux-m√™mes. Signe que la situation exceptionnelle a r√©ussi √†¬† d√©coincer les esprits fig√©s d’hier. Mais malheureusement, couvre-feu et tourisme ne font pas bon m√©nage. Tout d√©bat risque donc d’√™tre st√©rile tant que le feu de la R√©volution n’est pas encore retomb√©.

H.H

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page