Actu d'ailleurs

Thomas Cook sauvé in extremis et TUI optimiste malgré tout

Thomas Cook sauvé in extremis et TUI optimiste malgré tout

Les deux principaux voyagistes européens sont surveillés à  la loupe par les opérateurs  du secteur et par de nombreuses destinations touristiques

Cette semaine, le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé être parvenu à  un accord de refinancement avec ses banques d’un montant de 1,4 milliard de livres (environ 1,7 milliard d’euros), ce qui apporte un répit financier au groupe endetté et en difficultés. “Thomas Cook est heureux d’annoncer être parvenu à  un nouvel accord de financement avec ses prêteurs, allongeant la maturité de sa dette jusqu’au 31 mai 2015 et apportant davantage de stabilité à  l’activité”, indique le voyagiste dans un communiqué.
Le groupe ajoute avoir bouclé une revue stratégique de ses activités et avoir l’intention de céder certains actifs pour disposer de davantage de liquidités.
Le voyagiste détaille être à  â€œun stade avancé de négociation” pour la cession d’entre 17 et 19 avions. Thomas Cook a ressorti de la revue stratégique de ses activités qu’il vient de réaliser, un “plan de stabilisation” autour de plusieurs axes, notamment la poursuite du redressement de l’activité au Royaume-Uni, le développement d’une “solide performance” en Allemagne et Europe du Nord et s’attaquer aux sous-performances actuelles en particulier au Canada, en France et en Russie.

Quant au numéro un mondial des tour-opérateurs, TUI Travel, il a dit mardi être sur la bonne voie pour dégager des résultats annuels en ligne avec les attentes et a dit s’attendre à  une forte activité pour la saison estivale. Le groupe, qui détient Thomson et First Choice, a fait état d’une perte opérationnelle sous-jacente de 317 millions de livres (393 millions d’euros) pour les six mois à  fin mars, à  comparer à  une perte de 307 millions de livres sur la même période de 2010-2011. Les tour-opérateurs enregistrent traditionnellement des pertes sur le premier semestre de leur exercice, qui n’inclut pas la saison d’été, cruciale pour leur activité. Sur les six premiers mois de l’exercice décalé 2011-2012, TUI Travel a vu ses ventes progresser de 5% à  5,44 milliards de livres. Le groupe a dit que son activité pour l’été 2012 était bonne avec des réservations bien supérieures à  l’an dernier.

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.