Sfax : l’hôtel Syphax en pleine incertitude sur son devenir Reviewed by Momizat on . Il fut un temps où le Syphax passait pour être le joyau hôtelier de la ville de Sfax. Après avoir arboré pendant plusieurs années les enseignes Novotel puis San Il fut un temps où le Syphax passait pour être le joyau hôtelier de la ville de Sfax. Après avoir arboré pendant plusieurs années les enseignes Novotel puis San Rating:
Accueil » Fil info » Sfax : l’hôtel Syphax en pleine incertitude sur son devenir

Sfax : l’hôtel Syphax en pleine incertitude sur son devenir

Il fut un temps où le Syphax passait pour être le joyau hôtelier de la ville de Sfax. Après avoir arboré pendant plusieurs années les enseignes Novotel puis Sangho, il est actuellement dans une phase de grande incertitude.

Malgré un emplacement stratégique dans un parc jardin sur la route de la Soukra, à  5 minutes du centre-ville (sans compter les embouteillages) et à  6 km (à  vol d’oiseau) de l’aéroport Sfax-Thyna, l’établissement est aujourd’hui proposé à  la vente au plus offrant. Classé 4 étoiles, il a une capacité de 123 chambres et 4 suites junior, une piscine, des espaces de restauration, ainsi que des salles de congrès et des salles de sous-commissions. En attendant de trouver un repreneur, il continue cependant d’accueillir des clients dans un décor et une ambiance des années 70.

C’est la BAT (Banque d’Affaires de Tunisie) qui a été mandatée pour se charger de la transaction et, de toute évidence, elle a pour mission d’effectuer la vente le plus vite possible, le dernier délai de retrait des offres ayant été arrêté au 29 octobre 2010. Une data room sera ensuite organisée du 8 au 20 novembre au siège social de la banque à  Tunis afin de mettre à  la disposition des intéressés tous les éléments disponibles et leur permettre d’aller rapidement sur le terrain pour une visite des lieux.

Cependant, pour retirer le dossier d’appel d’offres et le mémorandum d’information, et en plus du montant habituellement demandé pour éloigner les badauds (300 dinars dans le cas d’espèce), une clause de confidentialité est exigée des investisseurs.

Les nouveaux repreneurs, qui auront également à  faire à  une concurrence locale assez musclée, se devront de remettre à  niveau l’hôtel qui a (très) mal vieilli et dont le personnel a (beaucoup) perdu de sa superbe. En d’autres termes, il y a du pain sur la planche des futurs propriétaires.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page