Sami Debbiche: un Tunisien dans le ciel de Bahrein Reviewed by Momizat on . Il vient de poser ses bagages à Manama pour un nouveau défi professionnel à relever. Sami Debbiche a intégré la compagnie aérienne Omanair en qualité de Country Il vient de poser ses bagages à Manama pour un nouveau défi professionnel à relever. Sami Debbiche a intégré la compagnie aérienne Omanair en qualité de Country Rating: 0
Accueil » Portraits » Sami Debbiche: un Tunisien dans le ciel de Bahrein

Sami Debbiche: un Tunisien dans le ciel de Bahrein

Il vient de poser ses bagages à Manama pour un nouveau défi professionnel à relever. Sami Debbiche a intégré la compagnie aérienne Omanair en qualité de Country Manager pour Bahrein. Ce nouveau poste, il le décroche après une décennie passée chez Qatar Airways aux mêmes fonctions, à savoir directeur pour le pays, d’abord à Casablanca, puis à Nairobi, sa dernière affectation au sein de la compagnie qatarie.

Sami Debbiche a déjà une longue carrière à son actif dans le transport aérien. Après un DEA en Banques et Finances décroché à l’Université d’Aix-en-Provence suivi par deux masters en droit aérien et management du transport aérien, il débute son parcours en France chez Air Liberté en 1995 en qualité de directeur pour le marché africain (Tunisie, Maroc, Sénégal et Côte d’Ivoire).

Cette connaissance de l’Afrique attire l’attention des chasseurs de tête de Cameroon Airlines qui le débauchent deux ans après pour lui offrir un poste de directeur pour la France. Les grandes responsabilités ne l’effraient pas, bien au contraire. Sami Debbiche exercera pendant 4 ans au sein de la compagnie camerounaise avant que l’appel du pays ne se fasse trop fort.

En 2001, il décide de rentrer en Tunisie et intègre en toute logique Tunisair au département Pricing et Revenue Management. Cependant, l’expérience ne sera pas à la hauteur de ses attentes dans un contexte marqué par l’après 11 Septembre et ses conséquences sur l’industrie du transport aérien. Surtout que dans le même temps, on annonce la création d’une nouvelle compagnie aérienne privée en Tunisie. Sami Debbiche ne se fait pas prier car il voit à l’horizon un nouveau défi professionnel. Il intègre alors Karthago Airlines en tant que directeur Marketing et Ventes. L’expérience est tout à fait enrichissante dans la mesure où, à ses débuts, il s’agit d’une compagnie totalement charter riche en perspectives. Mais Karthago Airlines s’avère être une société où personne ne peut faire de vieux os et Sami Debbiche le comprend très vite.

En 2005, la Tunisie voit arriver un nouvel opérateur sur le marché: Qatar Airways qui ouvre alors une ligne régulière Doha-Tunis. Sami Debbiche y passera 10 ans de sa vie et ne la quittera qu’en août dernier pour Omanair.

Cette longue expérience, Sami Debbiche souhaiterait pourtant la mettre au profit de son pays et de sa compagnie nationale. Car quelquefois, il ne cache pas son étonnement face à l’approche qu’elle préconise en matière de restructuration et de réorganisation. Une approche totalement à contre-courant de ce qui se fait ailleurs souligne-t-il, quand bien même il demeure conscient que Tunisair a ses propres spécificités et difficultés.  Il aurait effectivement tant de choses à donner au pavillon national, mais dans un pays où la fonction publique ne recrute plus au-delà de 40 ans, l’espoir d’y revenir un jour pour y faire carrière est bien mince.

Hédi HAMDI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page