Résultats touristiques : un ministre satisfait et optimiste sur toute la ligne Reviewed by Momizat on . C'est un ministre du Tourisme fier des résultats du secteur que les journalistes ont rencontré ce vendredi à  la Kasbah. Elyès Fakhfakh a en effet annoncé que d C'est un ministre du Tourisme fier des résultats du secteur que les journalistes ont rencontré ce vendredi à  la Kasbah. Elyès Fakhfakh a en effet annoncé que d Rating:
Accueil » Fil info » Résultats touristiques : un ministre satisfait et optimiste sur toute la ligne

Résultats touristiques : un ministre satisfait et optimiste sur toute la ligne

C’est un ministre du Tourisme fier des résultats du secteur que les journalistes ont rencontré ce vendredi à  la Kasbah. Elyès Fakhfakh a en effet annoncé que durant le premier semestre de l’année 2012, le tourisme tunisien a réalisé une progression considérable par rapport à  la saison dernière sans pour autant atteindre le niveau enregistré en 2010. « Une amélioration due à  la réussite de la transition démocratique menée par le premier et le deuxième gouvernement ainsi que le travail titanesque accompli par les professionnels du tourisme » d’après Fakhfakh.

Des indices positifs

Les 6 premiers mois de l’année en cours ont été marqués par l’avènement de marchés qualifiés de « nouveaux » par le ministre tel que les marchés russe ou tchèque dont le nombre de visiteurs est en hausse non seulement par rapport à  l’année 2011 mais aussi par rapport à  2010 (année de référence).

Nos marchés dits « traditionnels », à  l’instar du marché libyen, anglais ou belge, ont conservé leur belle performance enregistrée en 2010 tandis que les marchés allemand et algérien sont presqu’à  leur niveau normal.
Caractérisé par son manque criard de réservations, le marché français fait toujours l’exception avec des indices en deçà  des ambitions. « Notre objectif est d’essayer de combler ce manque de réservations du marché français en août et septembre » a affirmé le ministre.

Au total, 2 502 504 touristes ont visité notre pays au cours du premier semestre 2012, enregistrant ainsi une augmentation de 41.7 % par rapport à  l’année dernière mais accusant un retard de 13.9 % par rapport à  l’année de référence 2010.Les recettes sont évaluées à  1154 millions de dinars, soit une augmentation de 35.8 % par rapport à  l’année dernière et une diminution de 14.4 % par rapport à  2010.
La même logique prévaut pour le nombre des nuitées qui ont, elles, augmenté de 74.2% par rapport à  2011 même si l’on enregistre un recul de 20.1% par rapport à  2010.

Le ministre du Tourisme s’est déclaré satisfait de ces chiffres. Il a ainsi affirmé que les efforts seront, dorénavant, focalisés sur ce deuxième semestre en premier lieu puis la prochaine saison en second lieu. « La réussite de cette saison est le jalon de la réussite de la prochaine. C’est même une publicité indirecte pour la prochaine saison », a-t-il affirmé.

Dans ce contexte, Fakhfakh a mis l’accent sur la nécessité d’inciter le visiteur à  dépenser en dehors de l’hôtel et ce en le rassurant davantage sur l’état sécuritaire du pays et en lui proposant une panoplie de produits intéressants.

Une feuille de route pour la prochaine saison

Le ministère du Tourisme a élaboré une feuille de route pour la promotion du tourisme à  moyen terme. Cette feuille de route est conçue autour de 3 types des mesures, à  savoir des mesures à  rentabilité immédiate, au profit du premier semestre et qui ont essentiellement été symboliques et en second lieu des mesures à  rentabilité rapide visant à  créer un dynamisme touristique à  partir des résultats palpables que peuvent comporter certains projets.

Parmi ces mesures figurent également la mise à  niveau de trois nouvelles destinations touristiques (Kairouan, le Kef et Kasserine) et la validation des textes de lois concernant l’hébergement alternatif dans le cadre de la promotion du tourisme alternatif.

Le troisième type est celui des mesures structurelles auxquelles un budget considérable sera alloué a promis le ministre. Ces mesures tenteront essentiellement de redéfinir la structure de financement du secteur touristique, d’améliorer les services du transport aérien, de renforcer notre positionnement sur la toile, de booster les efforts de marketing et diversifier l’offre touristique notamment en ne se limitant pas au seul tourisme balnéaire par trop stéréotypé.

D’ores et déjà , la tendance annoncée par Fakhfakh s’orienterait vers l’instauration d’un tourisme du golf, d’un tourisme culturel, de thalasso, de plaisance, mais aussi le tourisme saharien, le tourisme de congrès, le tourisme écologique et le tourisme des personnes âgées. L’objectif ? Faire du tourisme tunisien un exemple dans la Méditerranée en consacrant un tourisme diversifié et durable.

Sur le long terme, à  l’horizon 2020, le tourisme tunisien souhaite conquérir 1% du marché touristique mondial, soit 14 millions de visiteurs et 6 milliards de dinars de recettes ainsi que doubler le nombre des professionnels du tourisme pour atteindre 800 000 actifs.

NAD

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page