Humeurs

Qui veut décapiter Tunisair ?

Qui veut décapiter Tunisair ?

Des ex PDG de Tunisair sous les verrous ou à  la disposition de la justice. Tous les représentants de la compagnie, retraités ou en fonction, ayant exercé à  Paris, également impliqués, certains arrêtés, d’autres interrogés par la brigade économique, en attendant de passer devant un juge. La raison ? Une affaire de salaire fictif octroyé à  une nièce de Ben Ali que tout ce beau monde n’aurait pas dénoncé tout au long de l’ancien régime. Certes, la justice doit suivre son cours, mais au regard des faits reprochés, nous serions tentés de dire : « tout ça pour ça ?! ».

A Paris, Tunisair a toujours placé la crème de ses cadres, eu égard à  l’importance stratégique que revêt le marché. Qu’ils aient quitté depuis longtemps la compagnie où qu’ils soient encore en poste, ce sont eux qui sont aujourd’hui au cœur de la tempête. Pour certains, il ne s’agit que d’une mauvaise passe, pour d’autres, elle risque de leur coûter très cher.

Mais la question est de savoir avec quel état d’esprit ceux qui auront été blanchis continueront-ils à  travailler ? Après une telle épreuve, voire même une telle humiliation, auront-ils encore à  cœur de servir l’Etat avec la même abnégation ?

Sur sa page officielle Facebook, le ministre du Transport, Abdelkarim Harouni, a lancé un avertissement à  peine voilé à  l’encontre de ceux qui tenteraient d’adopter la cause de Tunisair, laissant entendre que d’autres affaires allaient éclater dans les prochains jours et que la justice irait jusqu’au bout.

Il est donc clair que la tempête n’est pas prête de se calmer. On serait presque tentés de croire qu’il y ait volonté délibérée de créer des postes vacants au sein du management de la compagnie. Pour ensuite les attribuer à  qui ?

Hédi HAMDI

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.