Quand des ministres s’occupent de la propreté des zones touristiques Reviewed by Momizat on . Face à  l'incapacité évidente des municipalités à  traiter le dossier, la propreté des villes et des zones touristiques est désormais du ressort du gouvernement Face à  l'incapacité évidente des municipalités à  traiter le dossier, la propreté des villes et des zones touristiques est désormais du ressort du gouvernement Rating:
Accueil » Fil info » Quand des ministres s’occupent de la propreté des zones touristiques

Quand des ministres s’occupent de la propreté des zones touristiques

Face à  l’incapacité évidente des municipalités à  traiter le dossier, la propreté des villes et des zones touristiques est désormais du ressort du gouvernement qui veut prendre en main le dossier face à  l’amoncellement des ordures et des réclamations y afférent. Une réunion s’est tenue aujourd’hui au ministère du Tourisme consacrée à  l’évaluation du chemin parcouru dans le domaine de la propreté environnementale et à  la préparation de la prochaine saison touristique et ce en présence de Jamel Gamra, ministre du Tourisme et Saïd Mechichi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de I’Intérieur chargé des affaires régionales et locales, des représentants des ministères de l’Equipement et de l’Environnement, de la Santé publique et ceux des organisations professionnelles du tourisme, dont Radhouane Ben Salah, président de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH).

Anticiper sur la saison

Des rapports des ministères concernés ont été présentés ayant trait à  la situation actuelle et aux mesures à  prendre pour les prochains mois. Plusieurs intervenants ont déploré le démarrage tardif des campagnes de propreté des plages en 2013 et le foisonnement des décharges anarchiques dans certaines zones dont notamment à  Djerba. Le ministre du Tourisme a souligné la persistance du nombre de lacunes malgré l’effort consenti et a insisté sur la nécessité d’éviter les erreurs du passé, d’adopter des approches anticipatives et de préparer dès maintenant les campagnes et les différentes interventions afin de leur conférer l’efficacité requise.

De son côté, Saïd Mechichi a déploré le manque de pertinence des rapports présentés, précisant que la cellule se doit de créer des synergies positives à  travers une meilleure coordination tout en impliquant les autorités régionales et locales. Il a d’autre part exhorté les responsables de la cellule à  présenter des évaluations davantage précises sur les taux de réalisation des étapes de chaque mesure mise en œuvre afin d’apporter les décisions les plus appropriées.

Radhouane Ben Salah, président de la FTH, a de son côté indiqué que le secteur touristique a trop souffert de la dégradation de l’environnement et de la propreté et a déploré la défaillance de certaines municipalités. Il a en outre demandé à  ce que la profession soit impliquée dans la prise de décision au sein du Fonds de développement des zones touristiques.

Au terme des travaux, il a été convenu d’organiser une campagne nationale de sensibilisation invitant l’ensemble des Tunisiens à  prendre en compte l’importance de la préservation de l’environnement. Il a été également décidé d’organiser une autre campagne à  l’adresse des hôteliers en vue de procéder au tri des déchets à  la source. Une commission restreinte a été constituée pour organiser ces manifestations et pour élaborer, dans quinze jours, des propositions concrètes qui seront engagées à  court et à  moyen termes.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page