Fil aérien

Le prix des billets d’avion va-t-il baisser ?

Le prix des billets d’avion va-t-il baisser ?

Avec un baril de pétrole à 52 dollars actuellement, les compagnies aériennes du monde entier respirent à telle enseigne que l’IATA (l’Association internationale du transport aérien qui réunit 84% des transporteurs mondiaux) parle de bénéfices records pour le secteur et envisage la suppression prochaine des surcharges carburant.

Il s’agit en réalité de ces taxes supplémentaires qui ont été introduites au fur et à mesure que les cours du pétrole augmentaient ces dernières années et qui n’ont de toute évidence plus leur raison d’être aujourd’hui.

Mais ce qui est valable pour les compagnies aériennes internationales de l’est pas forcément pour les tunisiennes Tunisair, Tunisair Express, Nouvelair et Syphax Airlines. Pour les trois premières, leur modèle économique reposant en grande partie sur le tourisme, leur situation financière en 2015 dépendra plus de la reprise du tourisme sur la Tunisie que des prix du pétrole.

Le transporteur public Tunisair en particulier, qui traverse une période de fortes turbulences financières, voit en tout cas d’un très bon œil la chute de plus de 40 % des cours du pétrole qui va lui permettre d’alléger ses coûts et d’atténuer ses pertes abyssales.

Concrètement, le prix moyen d’un billet d’avion aller-retour pourrait baisser de 5,1% par rapport à 2014 selon les estimations de Brian Pearce, économiste en chef de l’IATA, avancées lors de la conférence de presse annuelle de l’organisation à Genève. L’autre raison avancée par l’association pour expliquer cette nette progression est une « forte croissance économique sur le plan mondial ».

En espérant que la baisse des billets d’avion soit un motif incitant les touristes européens à partir cette année en vacances notamment vers le bassin méditerranéen.

D.T

 

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.