Port El Kantaoui, 30 ans après : la réussite d’un concept Reviewed by Momizat on . Imaginez le XVIIème siècle à  Coïmbra en Amérique centrale, une ville portuaire très animée où le capitaine Red, forban à  la jambe de bois, hurle des ordres à  Imaginez le XVIIème siècle à  Coïmbra en Amérique centrale, une ville portuaire très animée où le capitaine Red, forban à  la jambe de bois, hurle des ordres à  Rating:
Accueil » Fil info » Port El Kantaoui, 30 ans après : la réussite d’un concept

Port El Kantaoui, 30 ans après : la réussite d’un concept

Imaginez le XVIIème siècle à  Coïmbra en Amérique centrale, une ville portuaire très animée où le capitaine Red, forban à  la jambe de bois, hurle des ordres à  tout va. Le galion, qui est une grosse prise aux Espagnols, glisse sur l’eau … Silence, on tourne. C’était en réalité en 1986 au port de plaisance d’El Kantaoui, où le réalisateur Roman Polanski filmait « Pirates », grosse production cinématographique de l’époque. Les conditions de tournage sont idéales, le port entièrement transformé en ville médiévale, le fameux galion richement décoré, construit sur place, fréquemment imité par la suite, prendra le large et partira avec l’équipe de tournage où il sera attendu au Festival de Cannes. Il faut avouer que jamais port de plaisance en Tunisie n’aura rencontré un tel succès.

La station, qui couvre dans sa totalité 340 ha de terrain, dispose d’un parcours de golf de 36 trous sur 130 ha (El Kantaoui Golf Course) qui accueille près de 15.000 golfeurs par an, d’un port de plaisance de 4 ha de plan d’eau avec 340 anneaux et 1600 plaisanciers, 55 bateaux par an et 22 en promenade. Dans sa conception, le projet dans son ensemble se voulait global, abritant aussi bien le plaisancier que le golfeur ou encore le touriste en quête de repos.

Au chapitre hôtellerie, la station englobe aujourd’hui 23 unités d’une capacité de 15 187 lits, Quant aux « Maisons de la Mer », elles comprennent 858 appartements et 480 villas individuelles ; et autour du port, se trouvent 78 commerces parmi lesquels des restaurants à  2 ou 3 fourchettes. On regrettera au passage l’existence de quelques commerces à  « chicha » ou à  grand tapage ou encore des vendeurs des articles « cheap » et autres imitations de bas de gamme, tirant la qualité vers le bas, de même qu’on déplorera la disparition du restaurant « l’Escale », qui a fait les beaux jours de la station et fut longtemps l’adresse attitrée d’amateurs de cuisine, d’artistes etc. Mais d’autres restaurants tels que « Les Emirs » ou « Le Méditerranée » gardent un standing et une cuisine raffinée. Point d’orgue de la station, l’animation : elle comprend notamment des parcs qui se font concurrence, un parc pour enfants, un Botanic Park, un parc aquatique, des sports nautiques et un train touristique qui serpente d’un endroit à  l’autre…

Cette année, la station célèbre ses 30 années d’existence. L’occasion de constater que le concept est finalement une réussite. En attendant que le même projet soit repris à  Hergla dans le futur. Mais l’idée n’a pas encore dépassé le stade du papier.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page