Pagaille monstre dans les aéroports de Tunis et Djerba aujourd’hui Reviewed by Momizat on . C'est la débandade à  l'aéroport Tunis-Carthage depuis ce matin suite à  une grève qui n'avait pas été annoncée, déclenchée par des employés de la filiale Tunis C'est la débandade à  l'aéroport Tunis-Carthage depuis ce matin suite à  une grève qui n'avait pas été annoncée, déclenchée par des employés de la filiale Tunis Rating:
Accueil » Flash info » Pagaille monstre dans les aéroports de Tunis et Djerba aujourd’hui

Pagaille monstre dans les aéroports de Tunis et Djerba aujourd’hui

C’est la débandade à  l’aéroport Tunis-Carthage depuis ce matin suite à  une grève qui n’avait pas été annoncée, déclenchée par des employés de la filiale Tunisair Technics chargée de l’entretien des avions. Alors que les passagers étaient déjà  embarqués (c’est le cas pour le vol de Bruxelles TU 788 à  7h00), l’annonce de la cessation de travail du personnel technique a obligé la compagnie à  débarquer les passagers et les ramener en salle d’embarquement. Les quelques vols  Tunisair qui ont finalement pu décoller ont enregistré des retards jusqu’à  3h00 (Bruxelles, Lisbonne, Düsseldorf, Genève, Munich, Toulouse et Barcelone). Par contre, la situation est plus embarrassante pour les vols programmés ce matin vers Paris-Orly, Nice et Oran qui sont annoncés pour le début de soirée. Pire encore pour les vols de la mi-journée (Milan, N’Djamena, Nantes, Strasbourg) dont l’issue est totalement inconnue (à  l’heure de la mise en ligne de l’article).

Dans les aéroports européens, et particulièrement Paris-Orly, la situation n’en est pas moins reluisante pour les passagers en partance pour Tunis qui sont eux-aussi bloqués et sans nouvelle de l’heure d’arrivée de leur avion.

A l’aéroport Djerba-Zarzis, plusieurs vols charters prévus ce matin ont été reportés à  l’après-midi. C’est notamment le cas de Nantes (TU 480), Bergame (TU6644), Rome (TU8072) ainsi que le vol régulier sur Paris-Orly (TU634).

Les grévistes appellent à  la mise en application de la décision de Mohamed Ghannouchi, l’ancien Premier ministre, de réintégrer les filiales de Tunisair au sein de la maison-mère et estiment que le PDG de Tunisair leur a « manqué de respect » lors de la dernière réunion tenue à  ce propos. Comble de l’ironie : l’actuel PDG de la compagnie n’est autre que l’ancien DG de la filiale Tunisair Technics en grève et donc leur ancien supérieur hiérarchique. 

Les compagnies étrangères ont été quelque peu épargnées par la grève. C’est le cas notamment d’Air France, de Lufthansa, d’Aigle Azur, de Royal Air Maroc, de Royal Jordanian et de Turkish Airlines dont les appareils ont décollé à  peu près dans les temps habituels.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page