Nouvelles mesures en faveur du tourisme : oui mais, pour qui, et pour quand ? Reviewed by Momizat on . La ministre du Tourisme, Selma-Elloumi Rekik, a annoncé hier soir les mesures décidées par le gouvernement en faveur du secteur touristique suite à la nouvelle La ministre du Tourisme, Selma-Elloumi Rekik, a annoncé hier soir les mesures décidées par le gouvernement en faveur du secteur touristique suite à la nouvelle Rating: 0
Accueil » Fil info » Nouvelles mesures en faveur du tourisme : oui mais, pour qui, et pour quand ?

Nouvelles mesures en faveur du tourisme : oui mais, pour qui, et pour quand ?

La ministre du Tourisme, Selma-Elloumi Rekik, a annoncé hier soir les mesures décidées par le gouvernement en faveur du secteur touristique suite à la nouvelle conjoncture découlant de l’attentat de Sousse.

Si dans l’ensemble, les mesures sont de nature à soutenir le secteur touristique dans la perspective de la grande crise qui se profile à l’horizon, la question est de savoir si ce sont les hôtels qui en bénéficieront ou également les agences de voyages.

Deuxième question : quand ces mesures seront-elles en vigueur ? Car il sera nécessaire pour le gouvernement de les soumettre au Parlement avant de pouvoir publier un décret d’application. Les professionnels craignent qu’il ne s’agisse juste que de décisions verbales destinées à calmer la profession mais qui ne pourront pas, dans la réalité, être mises en application.

Ceci étant, voici les principales décisions annoncées :

-report du remboursement des prêts pour les années 2015 et 2016 avec rééchelonnement selon la capacité de remboursement

-octroi de nouveaux crédits exceptionnels remboursables sur sept ans, dont deux ans de grâce avec garantie de remboursement prise en charge par l’Etat. Les prêts étant alloués pour financer les activités de chaque institution touristique pour les années 2015 et 2016.

– réduction du taux de la TVA qui passe de 12% à 8%.

-rééchelonnement des créances fiscales des institutions touristiques.

-rééchelonnement des créances des institutions touristiques auprès de la STEG et de la SONEDE.

-annulation du timbre fiscal imposé aux étrangers lors de leur départ du territoire tunisien (30 dinars payables à la sortie du territoire).

-réduction de 30% sur les tarifs de transport (aérien et maritime) pour les Tunisiens résidents à l’étranger. (Le taux de réduction pris en charge à 50% par l’Etat et 50% par Tunisair ou CTN).

-prise en charge par l’Etat de la CNSS des institutions touristiques qui maintiendront leurs employés en activité.

-octroi d’une prime aux employés au chômage technique suite à la fermeture ou pas de l’institution touristique à laquelle il est rattaché.

-octroi d’un visa d’entrée sur le territoire tunisien automatique aux pays suivants: La Chine, L’Inde, l’Iran et La Jordanie.

-octroi d’un visa à multiples entrées sur le territoire tunisien pour une durée d’une année aux hommes d’affaires, aux investisseurs des pays cités (Chine, Inde, Iran, Jordanie).

-annulation du visa d’entrée sur le territoire tunisien pour l’Angola, le Burkina-Faso, le Botswana, la Biélorussie, le Kazakhstan et Chypre.

 

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page